Le soir où Elkabbach a tué Pascal Sevran
article

Le soir où Elkabbach a tué Pascal Sevran

Tentatives de défausse en chaine au sommet d'Europe 1

Réservé à nos abonné.e.s

Mais aujourd'hui, c'est sa radio, Europe 1, qui est prise dans la tourmente.

Il voulait lutter contre la dictature de l'émotion. Une information lancée sur le Net peut être reprise par tous les médias hexagonaux, voire internationaux. À l'ère de l'immédiateté, de l'apparence, de la dictature de l'émotion, la contagion est générale, déplorait Jean-Pierre Elkabbach, président d'Europe 1, dans une interview à La Croix du 11 avril dernier.

Il annonçait à cette occasion la création d'un "comité d'éthique" pour se prémunir contre des sites qui, pour exister, pour faire un coup, pour nuire à un adversaire, lancent des rumeurs, des fausses informations, des ragots, des nouvelles ...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.