Le Parisien contre les "jeunes Roumains" (Acrimed)
Brève

Le Parisien contre les "jeunes Roumains" (Acrimed)

On ne s'étonne plus des sorties du ministre de l'Intérieur sur la "délinquance roumaine". Mais "le Parisien frappe plus fort que Claude Guéant", constate Acrimed, avec ce titre "Délinquance : le plan de lutte contre les jeunes Roumains". Certes, le quotidien n'a pas omis le terme de "délinquance" mais le site Acrimed n'a pas digéré le terme globalisant "les jeunes Roumains" et a décidé, à l'instar de notre concours Fig@ro de cet été, de suggérer d'autres Unes du Parisien.

Une interview du ministre, un article dévoilant "en exclusivité" le plan de lutte contre la délinquance, une image choc en Une, Le Parisien a mis les petits plats dans les grands pour Claude Guéant, bien décidé à lutter contre la délinquance roumaine.

Et les jeunes Roumains ont le bras long,
photo à l'appui
picto

En titrant lundi 12 septembre sur "le plan de lutte contre les jeunes Roumains", Le Parisien a toutefois opéré un léger raccourci qui n'a pas échappé à Acrimed : "Vous avez bien lu : la « lutte contre les jeunes Roumains ». Le tout agrémenté d’une photo qui en dit long... Chacun appréciera le caractère mesuré (et légal ?) de cette attaque en règle contre une communauté nationale dans son ensemble", déplore le site qui a décidé de suggérer au Parisien d'autres unes du même accabit.

 

C'était le nouvel épisode de notre feuilleton : "Délinquance : l'inépuisable filon".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.