Le HLM de Chevènement (Parisien)
Brève

Le HLM de Chevènement (Parisien)

Un rapport de la chambre régionale des comptes d’Ile-de-France (CRC) cité hier par Le Parisien, évoque "la situation particulière des personnalités" politiques logées dans des HLM de la ville de Paris. Jean-Pierre Chevènement, ex-ministre de l'Intérieur et sénateur de Belfort, Delphine Batho, député PS des Deux-Sèvres, et Fadela Amara, ex-secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la ville, refusent de quitter leur logements, qu'ils louent à des prix défiant toute concurrence. Coïncidence ? Cette semaine, L'Express publiait justement une interview de quatre pages de Chevènement, où il explique pourquoi il se présente à l'élection présidentielle.

L'avocat de Chevènement l'a fait savoir à la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP) : "Pas question pour le sénateur, président d’honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC) de quitter les 120 m2 qu’il loue rue Descartes, situé à deux pas du Panthéon (Ve), signale Le Parisien. «Son loyer est de 1271€ par mois et nous l’augmenterons de 100€ par mois chaque année»", rétorque Pierre Aïdenbaum, maire PS du 3e arrondissement et président de la RIVP, qui ne dispose d'aucun moyen légal de faire partir les élus indélicats.


Parisien, Chevenement

L'affaire des HLM de Chevènement n'est pas nouvelle : en 2007, un candiat soutenu par le Modem aux élections municipales de Belfort, Christophe Grudier, critiquait le fait que Chevènement occupe ce HLM chic, ainsi qu'un autre, depuis 1988, à Belfort, tout en étant assujetti à l'impôt de solidarité sur la fortune. Chevènement avait répondu en parlant de "provocation en période électorale".

Est-ce un hasard si l'article du parisien est sorti mercredi ? Le même jour, il s'expliquait longuement dans L'Express sur sa candidature à la présidence de la République, qu'il avait annoncée dans une interview à l'Expansion, le 1er juin. Chevènement expliquait qu'il serait candidat car il veut "contribuer modestement" à élever "la qualité du débat" et dénoncer "l'omerta chère à l'élite"

Express, Chevenement

L'Express 22 juin 2011

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.