Le bilan mitigé de Ménard, qui s'est exporté au Qatar
un an après

Le bilan mitigé de Ménard, qui s'est exporté au Qatar

"Je critique le Qatar au Qatar, comme personne avant moi"

Réservé à nos abonné.e.s
Il y a un an ...

Alors que l'ONG Reporters sans frontières (RSF) faisait parler d'elle en perturbant le passage de la flamme olympique à Paris, son fondateur et secrétaire général, Robert Ménard, expliquait sur le plateau d'@si pourquoi son association, depuis sa création, s'abstenait de critiquer les médias français.

Malgré son importante médiatisation, la campagne de RSF sur les JO de Pékin n'a pas permis les libérations de dissidents et journalistes chinois réclamées par l'association.

Ménard, de son côté, a rendu son tablier de secrétaire général en septembre 2008 pour fonder le "Centre de Doha pour la l...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.