"L'autre journalisme" de XXI fait grincer les dents de la presse traditionnelle
enquête

"L'autre journalisme" de XXI fait grincer les dents de la presse traditionnelle

Numérique et publicité, fossoyeurs du journalisme ?

Réservé à nos abonné.e.s
"Un autre journalisme est possible": c’est le titre du manifeste que publie, jeudi 10 janvier, la revue XXI. Dans ce texte de 20 pages qui sera vendu avec XXI, les fondateurs Laurent Beccaria et Patrick Saint-Exupéry, affichent plusieurs convictions. XXI publie ce manifeste à l'occasion de son cinquième anniversaire.
manifeste21

 

 

Créée en janvier 2008, la revue est la pionnière des mooks (contraction de magazine et de book, @si y avait consacré une émission et une enquête). Ayant fondé son indéniable succès (55 000 exemplaires vendus chaque trimestre) sur des articles longs, fouillés, subjectifs, empruntant souvent des chemins de traverse, elle est vendue uniquement en librairie.

Son modèle a détoné lors de son lancement mais, le succès aidant, XXI a fait des petits et de nombreuses publications se sont glissées dans son sillon. Appelant à une révolution copernicienne du journalisme à l'occasion de son cinquième anniv...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.