La Tunisie dans l'Union européenne ? (tribune Libé)
Brève

La Tunisie dans l'Union européenne ? (tribune Libé)

"Au regard de la géographie économique, la Tunisie est un pays plus européen que bien des pays de l’UE puisqu’elle fait les trois quarts de ses échanges commerciaux avec l’Europe", souligne, dans Libération, une tribune d'universitaires français et tunisiens.

"Pour l’UE, la Tunisie pourrait être le laboratoire d’une première adhésion d’un pays arabe. Cela démontrerait qu’il n’y a aucun ostracisme à l’égard des pays du Sud et/ou musulmans; que de nouvelles relations Nord-Sud sont possibles à l’échelle régionale."

"Les avantages pour la Tunisie seraient tout aussi importants: dans une mondialisation hyperconcurrentielle, cela ancrerait son destin au pôle européen; elle pourrait mieux négocier avec l’UE de politiques communes (et pas seulement le libre-échange); elle bénéficierait de la mobilité des personnes (au lieu des «migrations»). (...) Actuellement, les pays arabes du pourtour méditerranéen (hors Palestine) reçoivent 11euros par habitant et par an (subventions et prêts). La Turquie quatre fois plus. Les pays candidats issus de l’ex-Yougoslavie, douze fois plus. La question de l’adhésion se pose donc."



 L'occasion de retrouver l'un des signataires de la tribune, Jean-Yves Moisseron, chercheur à l’IRD, rédacteur en chef de la revue Maghreb/Machrek dans notre émission sur l'impasse de la diplomatie française.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.