Juppé, ex-condamné, nouveau ministre (presse étrangère)
Brève

Juppé, ex-condamné, nouveau ministre (presse étrangère)

En France, la nomination d'Alain Juppé au ministère de la Défense a paru normale, ce n'est pas le cas à l'étranger, où la presse rappelle qu'il a fait l'objet d'une condamnation (pour financement illégal d'un parti). Exemples de la Grande Bretagne à l'Allemagne en passant par la République Tchèque.

 






"Le retour du second de Chirac"

"Le nouveau gouvernement français place au poste de ministre de la Défense, Alain Juppé. L'ancien Premier ministre et un proche collaborateur de l'ex-président Jacques Chirac a une tache sur son passé avec un scandale de corruption."

"Il a failli mettre fin de manière définitive à sa carrière politique. lorsqu'il a été condamné en 2004 dans une scandale politico-financier. (...) Maintenant, il revient à la politique comme numéro deux, du nouveau gouvernement du Premier ministre François Fillon où il est ministre de la Défense".

Lidové noviny mardi 16 novembre 2010 picto



"Un Français condamné pourra jouer un rôle clé dans la Défense britannique" titre la version britannique du quotidien gratuit Metro.

"Les experts militaires s'interrogent sur le nouvel acord de défense signé entre la Grande-Bretagne et la France : le président Nicolas Sarkozy a nommé un condamné au poste de ministre de la Défense."

"Ancien ministre de l'intérieur, le parlementaire Patrick Mercer dit à Metro qu'il a été choqué par cette nomination."

picto Metro mardi 16 novembre 2010






"Le ministre français qui va jouer un rôle
crucial dans la défense britannique durant les prochaines années est un condamné.
Alain Juppé a été nommé ministre de la Défense bien qu'il ait été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour détournement de fonds publics.
Agé de 65 ans, il avait été aussi condamné à ne pas occuper un poste politique pendant dix ans, mais cete peine a réduite à un an quand il a fait appel.
"

Daily Mail mardi 16 novembre 2010 picto




"Je ne me suis pas ennuyé" titre l'article du quotidien allemand Der Tagesspiegel, sur une colonne à droite, avec une photo de Juppé.


"Il est de retour. Le congé politique qu'a dû prendre l'ancien Premier ministre Alain Juppé après sa condamnation dans un scandale sur le financement illégal de son parti est terminé. Comme ministre de la Défense avec le titre de ministre d'État il fait partie du nouveau gouvernement, après après avoir été un fidèle de l'ancien président Jacques Chirac, il est classé en deuxième place, juste derrière le Premier ministre François Fillon et avant Michèle Alliot-Marie, une autre loyaliste de Chirac, qui dirige désormais le ministère de la Justice."
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.