Jean-Luc Hees, candidat dilettante devant le CSA
article

Jean-Luc Hees, candidat dilettante devant le CSA

Internet ? "Je ne passe pas dix heures par jour à réfléchir à ces sujets"

Réservé à nos abonné.e.s
Bon pour le service, mais de justesse. Ce mercredi 8 avril, les neuf membres du CSA ont donné un avis favorable à la nomination de Jean-Luc Hees au poste de président de Radio France. Mais si l'on en croit le Point, le candidat proposé par l'Elysée n'a pas soulevé l'enthousiasme des sages : "Le vote n'a pas été unanime. Hees a bénéficié de six voix en sa faveur. Deux membres ont voté "contre" et un s'est abstenu. Dans l'ensemble, les membres du CSA (même ceux qui lui ont apporté leur voix) n'ont guère apprécié le "dilettantisme" (sic) du candidat qui ne leur a pas paru préparé. "Il ne connaissait pas ses dossiers et n'avait pas vraiment de plan pour l'avenir", souffle-t-on dans les couloirs du CSA."

Bon pour le service, mais de justesse. Ce mercredi 8 avril, les neuf membres du CSA ont donné un avis favorable à la nomination de Jean-Luc Hees au poste de président de Radio France. Mais si l'on en croit le Point, le candidat proposé par l'Elysée n'a pas soulevé l'enthousiasme des sages : "Le vote n'a pas été unanime. Hees a bénéficié de six voix en sa faveur. Deux membres ont voté "contre" et un s'est abstenu. Dans l'ensemble, les membres du CSA (même ceux qui lui ont apporté leur voix) n'ont guère apprécié le "dilettantisme" (sic) du candidat qui ne leur a pas paru préparé. "Il ne connaissait pas ses dossi...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.