Islam : le CNED renonce à un dessin de Plantu
Brève

Islam : le CNED renonce à un dessin de Plantu

A la suite d'une critique du blog Al Kanz, un dessin de Plantu utilisé

par le Centre national d’enseignement à distance (CNED) dans le cadre d'un cours d'éducation civique destiné à des enfants de CM1 a été supprimé par le CNED.

Al Kanz commente le dessin "
On y voit d’une part une musulmane couverte d’un niqab portant une valise qui laisse deviner qu’elle rentre de la conférence des femmes de Nairobi (1985) où il fut question de la place et de la liberté de la femme dans le monde ; d’autre part un musulman barbu et bedonnant, entouré de mouches – détail récurrent chez Plantu pour déprécier certains de ses personnages (Le Pen, Sarkozy, etc.) – avachi dans un canapé, qui ne se lève même pas pour accueillir son épouse à qui il tourne le dos, mais préfère l’indélicat : «Quand est-ce qu’on mange ?»."



"Petit enfant de CM1 que penses-tu donc de cet affreux barbu, entouré de mouches et vautré dans un canapé, alpaguant celle qui, faisant office d’esclave épouse, rentre de là où tout était liberté et égalité ? que penses-tu de cet étrange et repoussant bonhomme aux chaussures pas de chez nous qui n’accueille même pas celle dont il attend simplement qu’elle lui serve à manger ?" écrit le blog Al Kanz le 14 janvier en reproduisant le dessin de Plantu qu'il conteste inséré dans le document du CNED

"
Extraordinaire, n’est-ce pas ? Non ! en fait, c’est vraiment banal. C’est de l’Hortefeux, du Besson, du Gérin, rien que du très courant ces derniers mois. C’est du pédagogique, comme le  débat sur l’identité nationale. C’est salutaire, comme la mission contre le port du voile intégral. Rappelons-nous tout de même que la France de demain, ce sont les enfants d’aujourd’hui. Il faut bien les préparer à ce qui pourrait les attendre…" C'est Al Kanz qui a mis des caractères gras.


Cned


Al Kanz ajoute "d’un point vue islamique, la femme n’a aucune obligation de préparer à manger, ni de faire le ménage, ni de laver le linge, etc. L’épouse n’est en effet paspar devoir, et encore moins obligation religieuse, ministre de l’intérieur. Elle peut l’être si elle décide de l’être. Le schéma classique du mari macho – en général depuis longtemps fils et frère macho – qui arrive dans la cuisine, se pose et attend que le plat vienne à lui, ne relève pas d’une exigence canonique.En clair, l’islam n’a pas fait de l’épouse une bonne à tout faire et de l’époux un maître à servir." C'est Al Kanz qui a mis des caractères gras.

"Évidemment, prendre soin de la maison relève du khuluq al-hassan, que l’on pourrait traduire par «bienséance» ou «comportement noble», lorsque le mari, lui, trime à l’extérieur pour subvenir aux besoins de la famille. Ajoutons que si Madame travaille, évidemment Monsieur n’est pas dispensé non plus des tâches ménagères" précise Al Kanz.

Le 15 janvier Al Kanz reproduit la réponse du CNED qui a décidé de supprimer le dessin litigieux : "
Nous accusons réception de votre message et vous remercions de nous faire part de votre avis. Dans la leçon concernée, la reproduction de la caricature de Plantu est accompagnée d’autres documents (textes, images et chiffres). Ils font l’objet d’activités destinées à faire réfléchir l’enfant sur les différents aspects de la notion d’égalité. Le thème ne se rapporte pas aux religions, mais au comportement des êtres humains les uns à l’égard des autres, des hommes à l’égard des femmes… L’objectif est également d’apprendre à l’enfant à comparer des points de vue et les façons diverses dont ceux-ci peuvent s’exprimer. Nous regrettons que cette intention pédagogique ait été mal comprise et, afin d’éviter tout malentendu, nous avons supprimé le dessin."


 


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.