Hôtel Rixos : journalistes "assiégés" et versions contradictoires
article

Hôtel Rixos : journalistes "assiégés" et versions contradictoires

Propagandes tous azimuts à Tripoli

Réservé à nos abonné.e.s
Une quarantaine de journalistes étrangers sont restés coincés plusieurs jours dans un hôtel de Tripoli, au milieu des combats, maintenus à l'intérieur par des hommes armés. L'hôtel Rixos est situé à un kilomètre du QG du colonel Kadhafi, pris par les rebelles dans la journée du mardi 23 août.

Hôtel Rixos - LeMonde.fr - 24/08/11

Les journalistes présents sur place, dont un salarié de l'AFP, affirment avoir été assiégés quatre jours par des partisans du dictateur. Mais l'animateur du Réseau Voltaire Thierry Meyssan, proche du régime et lui aussi présent dans l'hôtel, assure que ce sont les rebelles et les forces de l'OTAN qui ont pris les journalistes pour cible.

Les journalistes sont sortis de l'hôtel. Aucun n'est blessé. Ce mercredi 24 août, CNN a annoncé vers 16h30 que les 37 journalistes recensés par Reporters sans frontières comme retenus à l'intérieur de l'hôtel Rixos depuis dimanche 21, étaient désormais libres...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.