Hommes (et femmes) debout (presse turque)
Brève

Hommes (et femmes) debout (presse turque)

La presse turque souligne la nouvelle forme de protestation lancée lundi après l'évacuation par la police du parc Gezi : un manifestant se tient immobile et silencieux, il a depuis été imité par des centaines d'autres, aussi sur cette place d'Istanbul que dans le reste du pays.
Erdem Gündüz

Le mouvement a été lancé par un homme isolé, le chorégraphe Erdem Gündüz, qui a passé plusieurs heures, lundi dernier jusque dans la soirée, chemise blanche ouverte, pantalon sombre immobile et silencieux, les mains dans les poches sur la place Taksim, où il n'avait jamais manifesté jusqu'à présent. La scène a été immortalisée, entre autres, par Marko Djurica de l'agence Reuters.

Gunduz

Gündüz a aussi été photographié par des passants qui ont publié leurs images sur Twitter et Facebook, comme sur cette photo prise lundi 17 juin à 19h38 qui a étè retweetée (citée) plus de 700 fois sur Twitter.

picto Avec son sac posé devant lui, vu de dos, Gündüz regarde le portrait du leader laïque Atatürk.

Il ne bouge pas lorsque la police vient fouiller son sac et l'interroger (ci-dessous)

Police

Le vice-Premier ministre, Bulent Arinc a réagi en déclarant que comme ces manifestations étaient pacifiques il ne pouvait pas les condamner. L'information a aussi été reprise aux USA, car Gündüz avait été invité, en 2007, à New York et à Washington, dans le cadre d'échanges culturels organisés par le ministère des Affaires étrangères américain. Gündüz a depuis été imité par des centaines de personnes, dans tout le pays comme le montre la presse turque.

Hurriyet et Haberturk vendredi 21 juin 2013.

Hurriyet
Haberturk
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.