HLM Puteaux : le blogueur Grébert "menacé" lors d'une visite
Brève

HLM Puteaux : le blogueur Grébert "menacé" lors d'une visite

Christophe Grébert, blogueur et conseiller municipal d'opposition à Puteaux (92), raconte sa visite mouvementée d'une résidence pour étudiants. Les deux derniers étages consituent un appartement de 150 m2 occupé par la directrice de cabinet du maire de la ville, dont le mari n'a pas du tout apprécié la présence de Grébert.

"J'ai visité hier, en compagnie de la conseillère municipale d'opposition Sylvie Cancelloni, la "résidence des étudiants et apprentis" de Puteaux, à l'angle des rues des Pavillons et Jean Jaurès. Il s'agit d'une résidence de luxe avec réception et gardien, 48 studios meublés et équipés pour des surface comprises entre 28 à 37 m2"

Grébert souligne que "le plus surprenant dans cette "résidence des étudiants et apprentis" est que les 9e et 10e étages constituent un seul et même logement d'environ 150 m2 avec de grandes terrasses.Ce duplex, qui profite d'une vue exceptionnelle sur le bois de Boulogne, la Seine et Paris, est loué aux alentours des 1.000 euros, soit le quart du prix du marché."

"Ce logement n'est pas un appartement de fonction,il devrait être soumis au prix normal du marché.Or, ce n'est pas ici le cas. "  

"Je précise que lors de notre visite de la résidence des étudiants, Sylvie Cancelloni et moi-même avons fait l'objet de menaces verbales et physiques du mari de Madame Bailly-Le Bars.Sans aucune raison, celui-ci nous a violemment ordonné de quitter l'immeuble. Il m'a bousculé et pris mon téléphone avec lequel je tentais d'enregistrer ses menaces. Ma collègue élue a également été bousculée. Face à une personne qui nous paraissait dangereuse, le gardien de l'immeuble a - à notre demande - alerté la police nationale.L'annonce de l'arrivée de la police a calmé notre agresseur : Il m'a rendu mon téléphone et est rentré chez lui" ajoute Grébert.

Mi-novembre, Grébert a commencé son enquête sur le logement social à Puteaux, et les élus qui en bénéficient. Une enquête qui a fait letour de l'internet comme il le raconte :

"Sur Le Plus du Nouvel Observateur, ma tribune "Des élus UMP logés en HLM à Puteaux : soyez dignes, déménagez !" se classe parmi les plus populaires, avec 5.300 lectures en moins de 24 heures."

"Sur le Post,le scandale a inspiré le dessinateur Kristof, avec le dessin ci-dessus de Joëlle Ceccaldi-Raynaud"

"Sur Politis, l'article "À Puteaux, les élus UMP aiment leurs logements sociaux" note que le maire a dépensé 150.000 euros d'argent public en 10 ans pour tenter de faire fermer MonPuteaux via des actions judiciaires"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.