Grèce : un responsable d'Aube Dorée agresse deux députées en direct
Brève Vidéo

Grèce : un responsable d'Aube Dorée agresse deux députées en direct

Agressées en direct, deux députés grecques ne doivent pas être déçues de leur passage dans l'émission matinale de la chaîne ANT1. Ilias Kasidiaris, membre du parti d'extrême droite Aube Dorée (Chryssi Avyi) a balancé une série de gifles à Liana Kanelli, députée communiste. Rena Dourou de la gauche radicale, s'en sort avec un verre d'eau jeté au visage.

Plateau explosif pour la matinale de la chaîne de télévision grecque ANT1, ce matin. Ilias Kasidiaris (du parti Chryssi Avyi, "Aube dorée", extrême-droite) est opposé à deux députées de gauche, Liana Kanelli (KKE, communiste) et Rena Dourou (Syriza, gauche radicale, le parti d'Alexis Tsipras). L'échange devient plus que vif lorsque Chryssi Avyi est accusé d'être de mèche avec la police. Le ton se fait agressif et les propos inaudibles, tant les trois politiciens ne se laissent pas parler les uns les autres. Au bout d'une minute, une phrase de Dourou se détache: "Au delà de la crise économique, il y a une crise démocratique. La crise démocratique, c'est que vont rentrer dans l'Assemblée des gens qui vont ramener le pays 500 ans en arrière". Dourou vise directement les élus de Chryssi Avyi fraîchement élus au parlement.

C'est la phrase de trop pour Kasidiaris qui se lève et envoie le contenu de son verre d'eau au visage de Dourou. Celle-ci encaisse le coup. Mais Kanelli, assise à côté de Kasidiaris, se lève à son tour et jette ses notes au député d'extrême-droite. En réaction, il la pousse une première fois. Puis il décoche une série de gifles. Droite, gauche, droite. Vous n'en verrez pas plus, la diffusion est coupée. Sur le compte Twitter Okeanews, on apprend que l'incident s'est poursuivi hors caméra.

L'incident n'a pas vraiment ému Nikolaos Michaloliakos, le leader de Chryssi Avyi. Cité par OkeaNews, il déclare: "Kasidiaris a été provoqué par Kanelli. Je ne comprends pas l'agitation." En dehors de l'extrême-droite, l'ensemble de la classe politique a condamné l'agression. Kanelli a lancé pour sa part: "Lorsque vous êtes giflée par une bête, c'est une gifle sur la joue de chaque citoyen." Selon le blog bigbrowser du Monde.fr, "le parquet d'Athènes a ordonné l'arrestation [de Kasiviaris], selon la procédure de flagrant délit, a indiqué une source judiciaire".

(Sophia Aït Kaci, remerciements à Alexis Bellas pour la traduction)

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.