Grâce à Internet, Albanel met son site en règle
Brève

Grâce à Internet, Albanel met son site en règle

Le site internet du ministère de la culture ne respecte pas la loi pour la confiance dans l'économie numérique de juin 2004. C'est ce que remarquait hier le site internet Louvrepourtous. Sur le site internet du ministère ne figurent pas les "mentions légales" pourtant obligatoires. Surprise : pendant l'après-midi, les mentions légales sont apparues !

Le site internet Louvrepourtous.fr a remarqué un détail intéressant sur le site internet du ministère de la culture et de la communication. En effet, la loi pour la confiance dans l'économie numérique du 21 juin 2004 exige que tout site indique certaines mentions obligatoires dont le directeur de la publication et l'hébergeur. Vous trouverez par exemple ces mentions pour arretsurimages.net tout en bas de chaque page.

Or, le site du ministère de la culture ne comportait pas ces mentions légales jusqu'à aujourd'hui. Le site Louvrepourtous.fr remarquait en outre une photographie non créditée : plutôt gênant pour le ministère qui se "bat pour les droits d'auteurs" selon l'expression d'Albanel. L'information savoureuse a ainsi été allègrement twittée!

Devant un tel oubli, @SI a sollicité le service presse du ministère. On nous a indiqué que l'on nous rappellerait, ce qui n'a pas été fait. En revanche, une initiative particulièrement rapide a été prise : l'erreur a été corrigée face au buzz naissant.

Cherchez la différence :

 

En début d'après-midi picto

site ministère culture avant

site ministère culture après

picto A 17h00 : une rubrique "Mentions légales" est apparue entre "Appel d'offres" et "Contact"

Louvrepourtous.fr, qui a mis à jour son article, indique par ailleurs que la photo non-créditée a été tout simplement supprimée.

Enfin, un erratum a été rajouté sur la toute nouvelle page des mentions légales : "Malgré les soins et les contrôles de l'équipe de rédaction, des erreurs ou omissions involontaires peuvent subsister sur le site. Vous pouvez nous faire part de vos remarques ou réclamations en vous reportant à la rubrique contact dudit site".

(Par Jean-Guillaume Santi)

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.