Giesbert ? "Maupassant, Kafka, Goya", etc
article

Giesbert ? "Maupassant, Kafka, Goya", etc

Les critiques des livres du directeur du Point... par Le Point

Réservé à nos abonné.e.s
Franz-Olivier Giesbert, directeur du Point, vient de publier un nouveau roman Un très grand amour (Gallimard). Comment faire la critique d'un livre quand l'auteur n'est autre que son patron ? Cette année, c'est Jean-Paul Enthoven, conseiller éditorial du Point et chroniqueur dans le même magazine, qui s'y est risqué (il alterne dans l'exercice avec l'autre pilier de la critique littéraire de l'hebdo, Jacques-Pierre Amette). Surprise : tous deux adorent l'écrivain Giesbert.

Dans le Point du 7 janvier, voilà comment le chroniqueur du magazine présente le livre de son patron, sorti deux jours plus tôt : : "on aura rarement servi, pour un festin d'amour, un brouet aussi étrangement épicé. Giesbert, tout à sa besogne de lucidité, y a versé des flots de tendresse, des chairs putrides, quelques doses de transcendance, des métastases, une sympathie de chaque mot avec la nature qui absorbe et recrache l'humain. On sort de là plutôt sonné. Et ébloui par le courage du desperado qui lâche un tel livre en plein Paris. Ce "Très grand amour" n'était pas une bluette, mais une apocalypse intime. De celles...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.