Géorgie : Minc contre BHL
article

Géorgie : Minc contre BHL

Réservé à nos abonné.e.s
C'est une controverse inédite (et inattendue) sur la scène médiatico-intellectuelle parisienne, que vient de faire éclater le conflit géorgien. D'un côté, Bernard-Henri Lévy défend la Géorgie agressée par la Russie de Poutine. En face, Alain Minc défend l'accord Sarkozy, qui fait bon marché de l'intégrité territoriale géorgienne.

Après l'affaire Val/Siné, la cartographie de la polémique française est-elle en train de se redessiner ?

A l'heure où la Russie promet de se retirer de Géorgie, conformément à l'accord négocié sous la houlette de Nicolas Sarkozy, Le Monde publie dans son édition du 20 août un long reportage de Bernard-Henri Lévy, qui s'est déplacé dans la Géorgie occupée par les forces militaires russes.

Sur une double page, le philosophe (et membre du conseil de surveillance de Libération) se livre en fait à un plaidoyer en faveur de Mikheïl Saakachvili, le président géorgien, qu'il présente comme a...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.