GB : Twitter coopère avec les autorités
Brève

GB : Twitter coopère avec les autorités

Le conseil municipal de l'agglomération britannique de South Tyneside (Grande-Bretagne) a obtenu les identités des personnes détenant des comptes twitter critiquant la politique de la municipalité.

Le Daily Telegraph souligne que South Tyneside se trouve dans une région en crise, et que le conseil a décidé de supprimer 600 emplois et d'économiser 32 millions de livres au cours des quatre prochaines années. Mais cela ne l'a pas empêché de dépenser 75 000 livres en frais d'avocat, pour obtenir d'un tribunal californien une injonction mettant Twitter (basé à San Francisco) en demeure de communiquer les informations en sa possession concernant des comptes Twitter ouverts par quatre habitants de South Tyneside.

Comme Twitter l'avait annoncé, les personnes concernées ont été prévenues avant que leurs informations personnelles ne soient transmises. Le Guardian cite la réaction de l'une d'entre elles, Ahmed Khan (photo), lui aussi conseiller municipal, mais blogueur et soupçonné par ses collègues : "Je n'ai jamais été informé que le conseil avait porté cette affaire devant la justice californienne. Je l'ai découvert quand Twitter m'a contacté. J'ai eu 14 jours pour me défendre, et on s'attendait à ce que je fasse des milliers de kilomètres et que je prenne un avocat, le tout à mes frais."

Guardian lundi 30 mai 2011

 

pictoThe Daily Telegraph lundi 30 mai 2011

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Denis Robert poursuivi par un trader qu'il a outé

Accusé de violation de vie privée, Robert plaide la liberté d'expression

La tempête Harvey et son flot de fausses images

Requins, alligators, avions sous les eaux : des journalistes US dupés par les réseaux sociaux

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.