Gaza : journalistes palestiniens tués (NY Times)
Brève

Gaza : journalistes palestiniens tués (NY Times)

A Gaza, le gouvernement israélien assume l'élimination de journalistes palestiniens et le tir sur des immeubles où ils travaillent, constate le New York Times

"Utiliser la guerre comme couverture pour viser les journalistes"

Le jour même où le Committee to Protect Journalists se réunissait dans un grand hôtel de New York, trois journalistes étaient tués par des missiles israéliens à Gaza. Au lieu de reconnaître une erreur ou d'en rejeter la responsabilité, le porte-parole de l'armée israélienne a expliqué à l'agence AP que "Les cibles sont des gens qui relèvent d'activités terroristes" écrit le New York Times.

Le quotidien new-yorkais évoque l'exécution de journalistes palestiniens (comme l'avaient signalé Emilie Baujard de Radio France et une dépêche AFP), deux cameramen d'Al-Aqsa - chaîne proche du Hamas - dans un véhicule sur lequel étaient inscrites les lettres TV, et qui suivait une voiture transportant un chauffeur et un traducteur travaillant pour le New York Times. Dans un autre véhicule, le directeur de la radio privée Al-Quds Educational Radio, a lui aussi été tué.

"Tuer des journalistes peut être justifié par une phrase aussi floue que «relevant d'activités terroristes»", s'étonne le New York Times, en rappelant les récents tirs de l'armée israélienne contre des immeubles abritant les bureaux des médias (comme celui de l'AFP).

Le quotidien conclut en s'inquiétant face aux tentatives des "gouvernements au Moyen-Orient de faire taire les journalistes à coup de missiles ou de balles. Du coup, la bataille pour la vérité sera noyée dans le brouillard de la guerre."

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.