Garde à vue : Eolas accuse des policiers d'avoir produit un faux PV
enquête

Garde à vue : Eolas accuse des policiers d'avoir produit un faux PV

Escarmouches policiers-avocats : twitter à la rescousse

Réservé à nos abonné.e.s
Tout est bon pour décourager les avocats d'assister un prévenu lors d'une garde à vue. C'est ce que dénonçait hier l'avocat-blogueur Eolas sur son compte Twitter. Depuis l'entrée en vigueur de la réforme, en avril, en théorie, tout gardé à vue peut demander l'aide d'un avocat tout au long de son interrogatoire.

Mais les choses semblent être plus difficile sur le terrain. Un commissariat parisien a franchi un pas, selon Eolas, en établissant un faux procès verbal pour contrecarrer ses accusations.

Dans ce commissariat parisien, les policiers ont mis au point une combine pour décourager l'avocat appelé pour assister aux gardes à vue : "ils le font poireauter systématiquement au minimum une demi-heure, voire une heure entière, raconte Eolas à @si. Et à chaque fois".

Ce jour-là,l'avocat est appelé à 16 h 20 par la permanence de l'ordre des avocats, qui lui signifie qu'il est requis dans un commissariat. Il appelle dans la foulée ce commis...

Il vous reste 83% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.