Figaro / PV tronqué Thibout : les journalistes contre Mougeotte
Brève

Figaro / PV tronqué Thibout : les journalistes contre Mougeotte

Vent de fronde au Figaro.

Le 9 juillet dernier, le quotidien consacrait sa Une à la deuxième audition de Claire Thibout au cours de laquelle l'ex-comptable de Bettencourt était soi-disant revenue sur une partie de ses déclarations en dénonçant la romance de Mediapart. Après coup, on avait appris que l'Elysée avait facilité la fuite du PV en donnant à la presse des extraits tronqués, l'ex-comptable maintenant l'essentiel de ses accusations. Manifestement, la société des journalistes du Figaro n'a pas apprécié le choix du directeur de la rédaction, Etienne Mougeotte, d'avoir participé à cette opération de com' de l'Elysée.

Dans un communiqué cinglant, repris par Le Canard enchaîné du 21 juillet, la SDJ dénonce "un PV tronqué, assorti d'un article non signé, qui participait à l'évidence de la stratégie de communication de l'Elysée". Mougeotte est directement mis en cause : "Il a publié des accusations sans les avoir vérifiées. Il a orienté le témoignage de l'ancienne comptable pour lui faire dire autre chose que ce qu'elle voulait dire". Par ailleurs, la SDJ regrette que les journalistes en charge du dossier n'aient "pas été avertis du scoop sur lequel la direction venait de mettre la main".

Une du Figaro du 9 juillet 2010 picto

Une du Figaro
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.