Ferrari attaque la presse, mais pose dans Match
Brève

Ferrari attaque la presse, mais pose dans Match

L'impitoyable monde du people a ses propres règles, qui déconcertent parfois le non spécialiste.

L'impitoyable monde du people a ses propres règles, qui déconcertent parfois le non spécialiste. Par exemple, cette semaine, Laurence Ferrari a l'honneur de deux Unes de la presse people. Mais pas tout à fait sur le même registre. En une de Voici, sur les deux tiers de la page, s'étale une condamnation judiciaire du magazine, "à la demande de Laurence Ferrari et Renaud Capuçon", son compagnon. Un couple qu'on retrouve... en Une de Paris Match aujourd'hui, cette fois pour des photos tout à fait officielles.

Laurence Ferrari, condamnation Voici - première semaine d'avril 2009
Laurence ferrari, Renaud Capuçon - Paris Match - 2 avril 2009

Etonnant, non ? Fin février, on apprenait dans une enquête du Journal du Net que Laurence Ferrari était la personnalité qui avait gagné le plus d'argent grâce à des procès pour atteinte à la vie privée en 2008 : 143 000 euros en seize condamnations distinctes.

Comme le dit Paris Match, "sauf dans quelques régions lointaines, mal desservies par les médias, ce n'est plus un secret : Laurence Ferrari et Renaud Capuçon s'aiment". Mais tous les médias n'ont pas le droit de le clamer à la face du monde.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.