Evasion fiscale : le hit parade video des non-réponses à Cash Investigation
article

Evasion fiscale : le hit parade video des non-réponses à Cash Investigation

HSBC, Mittal, Balkany, etc : esquive, mode d'emploi

Réservé à nos abonné.e.s
Plus fort qu'Iron Man et Superman II. L'émission Cash investigation, diffusée hier soir sur France 2, a été suivie par plus de trois millions de téléspectateurs. Un bon score pour une émission dénonçant l'évasion fiscale et l'impuissance des Etats. Pour l'occasion, le magazine présenté par Elise Lucet s'est payé plusieurs sociétés, championnes de l'évasion fiscale. Mittal, Amazon ou la British American Tobacco : autant de sociétés qui se jouent des règles fiscales pour ne pas payer d'impôts ou presque. Et face aux séquences montrant l'embarras des dirigeants de ces sociétés, le double discours des responsables politiques passe mal. Florilège.



Ces affaires sont sorties dans la presse, @si vous en a souvent parlé. Il ne restait plus qu'à les mettre en images avec des séquences fortes. C'est ce qu'a fait le magazine Cash investigation diffusé sur France 2, mardi 11 juin. Et quoi de plus fort que des responsables d'entreprise pratiquant l'évasion fiscale, trop embarrassés pour répondre aux questions des journalistes. C'est le cas de HSBC et Arcelor Mittal.

En 2009, un des employés de la banque HSBC, Hervé Falciani, emporte avec lui un listing comportant des milliers de données bancaires avec le nom et les numéros de compte d'évadés fiscaux. C'est la fameuse liste des 3000 d'Eric Woerth. Dep...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.