Européennes : de Villiers en fraude ? (suite)
Brève

Européennes : de Villiers en fraude ? (suite)

Le site "Eurojunkie" affirme connaître l'identité du posteur "L pour Libertas", qui a mis en ligne sur Dailymotion les vidéos parodiques qui promeuvent le parti anti-européen Libertas, sous les couleurs duquel se présente, en France, Philippe de Villiers.
A plusieurs reprises, le siège de campagne de Libertas a indiqué qu'il s'agissait d'un militant isolé, qu'ils ne connaissaient pas. Une version mise en doute par des blogueurs, qui estiment qu'il s'agit d'une vidéo professionnelle réalisée et diffusée par une boîte de communication. La différence a son importance : si des professionnels ont été payés pour cette vidéo, cela doit figurer sur les comptes de campagne. Sans parler des droits d'auteur.
L pour Libertas

"Il apparaît que les commentaires de “L pour Libertas” sur plusieurs blogs et sites ont pour IP l’adresse de “Image et Stratégie”, la boîte d‘Edouard Fillias qui est contractée par Libertas pour son “marketing viral”, écrit l'auteur du blog Eurojunkie. Edouard Fillias est conseil en communication Internet et en veille stratégique, et fondateur et ancien président du parti Alternative libérale. Par ailleurs, Image et Stratégie est aussi l'ancienne société de Thierry Saussez, monsieur anti-couac du gouvernement (auquel @si a consacré une enquête ici)".

Cette adresse IP a été repérée grâce à un commentaire posté sur le site publius.fr par son directeur de la publication, le blogueur Nicolas Vanbremeersch, lui-même conseil en communication sur internet et à ce titre conseiller pour la campagne européenne de Michel Barnier. La même IP a été relevée sur le site l'euro du village, selon les informations d'@si.

Contacté par @si, Fillias a démenti qu'Image et Stratégie soit à l'origine de ces vidéos. Il a cependant confirmé être en contrat avec L'Enchanteur des Nouveaux médias, l'entreprise d'Arnaud Dassier qui gère la campagne en ligne de Libertas. Il a ajouté que "tous les travaux facturés dans le cadre de cette campagne ont été dûment facturés", et "qu'il n'y a eu aucune infraction à la législation électorale".

"Il y a un très grand nombre d'IP derrière L_pour_Libertas, car il s'agit d'un groupe de militants", a-t-il simplement dit, sans donner plus de précisions. Libertas, de son côté, maintient qu'il s'agit d'un militant anonyme.

Pour relire notre enquête, c'est par là.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.