Euro : Quatremer décerne un "Audiard d'or" à Todd
Brève

Euro : Quatremer décerne un "Audiard d'or" à Todd

Sur son blog, Jean Quatremer, correspondant de Libération à Bruxelles, a la dent dure contre le démographe Emmanuel Todd qui prédisait la fin de l'euro "dans sa forme actuelle" en 2011 et lui décerne un "Audiard d'or". Todd avait fait cette déclaration le 4 janvier 2011 dans une interview au quotidien belge Le Soir.

"Qui a dit:«je serais très étonné que l’euro, dans sa forme actuelle, survive à l’année 2011»? L’inénarrable Emmanuel Todd , le 4 janvier 2011. Ce démographe est devenu le «docteur doom» hexagonal, à l’image de Nouriel Roubini aux États-Unis. Pour avoir su percevoir avant beaucoup de monde les faiblesses de l’Union Soviétique qui allaient conduire à sa chute (tout comme Roubini se targue d’avoir prévu la crise des subprimes), ce démographe, inspirateur d’Arnaud Montebourg (PS), s’est fait une spécialité de prédire les catastrophes à venir." écrit Quatremer sur son blog Coulisses de Bruxelles.

"C’est donc avec une émotion certaine que je remets cet «Audiard d’or» à Emmanuel Todd (...)Audiard est l’auteur de cette phrase immortelle:«les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît»."

"Todd, et cela est rassurant, s’est toujours trompé sur les questions européennes: après avoir voté «non» au traité de Maastricht, il a voté «oui» au traité constitutionnel européen."

nouveau media

Quatremer ajoute : "Je ne dis certes pas que l’euro survivra pour l’éternité, pas plus que sa construction n’a pas de faiblesse (...) Je peux même vous annoncer qu’un jour l’humanité disparaitra… Mais oser donner une date quant à la disparition de la monnaie unique relève de la bêtise pure et simple,"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.