Etats d'âme d'un invité d'Europe 1
Brève

Etats d'âme d'un invité d'Europe 1

Après avoir été invité sur Europe 1, un psychothérapeuthe publie un compte-rendu autocritique sur son site web personnel. Cela semble avoir déplu à l'équipe de l'émission.

Le 7 octobre dernier, Laurent Schachmann est invité de l'émission Et si c'était ça le bonheur ? présentée par Faustine Bollaert sur Europe 1. Le lendemain il regrette d'avoir participé à l'émission, porte un regard critique sur son propre comportement et sur celui de la présentatrice.

"Deux moments ont concouru à m'aveugler. Le premier est l'enjeu que j'ai moi-même donné à cette émission: attente de me faire plus largement connaître, de faire connaître le café psycho,...Le second est le caractère exceptionnel et même excitant de l'expérience: j'étais dans le vrai studio d'Europe 1, en vrai direct, succédant à Pradel et précèdant Ruquier. Cela m'a fait perdre le contact avec moi-même. Pendant l'émission, j'ai commis une lourde erreur : j'ai attribué mon manque d'aisance au trac alors que l'origine en était la sensation d'être utilisé, manipulé et pour tout dire non respecté"

Concernant Bollaert, l'invité écrit : "on est en présence d'une bateleuse, d'une tchatcheuse dont les objectifs sont à l'opposé du journalisme. (...) Qu'on me comprenne bien : je n'ai rien contre les émissions de variétés ni même contre l'humour sur des sujets graves, je suis moi-même assez déconneur, mais je crois que l'auditeur a besoin de savoir à quel titre un message est émis."

"Je me demande comment moi, rebelle entre les rebelles, dit-on, je n'ai pas rué dans les brancards. Pire, j'ai été complice de ce processus en cherchant à tout prix à plaire à la maîtresse."


Schachmann explique avoir mis en ligne son texte, le 8 octobre à 13 h 45, et avoir envoyé un email à l'assistante de Bollaert, puis il évoque un coup de téléphone de l'assistante reçu une demi-heure plus tard : "Je ne peux quasiment pas en placer une. Elle m'accuse de diffamation et me demande de retirer cette page. Je refuse."

Quelques heures plus tard, Schachmann constate, capture d'écran à l'appui (voir ci-contre) que son nom a été retiré d'une page consacrée l'émission sur le site d'Europe 1.

@si a constaté dimanche 26 octobre que le nom de cet invité, n'apparaissait pas, en effet sur la page du 7 octobre (voir ci-dessus) alors qu'il figurait, par contre, (voir ci-dessous) dans la présentation du podcast de l'émission dans la page recensant tous les podcasts par date.

Schachmann publie aussi, sur son site, le texte d'une lettre ouverte adressée à Alexandre Bompard, patron d'Europe 1 et indique ne jamais avoir reçu de réponse.

Merci à l'@sinaute qui nous a signé le site web de cet invité d'Europe 1.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.