Erreur de Cassen pour BHL
Brève

Erreur de Cassen pour BHL

Dans sa chronique publiée par Le Point du 23 décembre, Bernard-Henri Lévy revient sur les Assises sur l'Islamisation de l'Europe, qui se sont déroulées ce week-end à Paris. Il y dénonce la participation de Bernard Cassen, fondateur d'Attac... mais il se trompe : c'est Pierre Cassen, l'animateur de Riposte laïque, qui était présent, et co-organisateur.

Tout à sa volonté de dénoncer "ce nouveau rapprochement rouge-brun" entre les "crânes rasés du Bloc identitaire" et d'anciens militants de gauche, BHL s'emmêle les pinceaux lorsqu'il parle de "tel ancien du Monde diplo, Bernard Cassen".

Les familiers d'@si auront corrigé d'eux-mêmes. C'est bien  sûr l'ancien trotskiste Pierre Cassen, que nous avons reçu dans Ligne j@une, que l'écrivain voulait dénoncer.

Le site des Inrockuptibles a relevé la boulette : "Le philosophe veut désigner à la vindicte populaire lectrice du Point Pierre Cassen, ancien ouvrier du livre lambertiste reconverti en anti-prêcheur de rue obsédé par l’invasion islamique. A la place, il balance Bernard Cassen, ex du Monde Diplo, qui n’a rien à voir dans cette histoire. Lui c’est plutôt le genre anti-mondialisation tranquillou fondateur d’Attac." Interrogé, Bernard Cassen n'est pas content d'être ainsi confondu : "Joint par téléphone, Bernard Cassen comprend bien la probable confusion entre Pierre Cassen et lui. «C'est évident mais je m'en fous», assène-t-il. Il compte porter plainte pour diffamation. Bernard Cassen a également adressé un mail à Eric Fottorino, en temps que membre du directoire du groupe Le Monde, pour lui signaler «les élucubrations d'un membre de votre conseil de surveillance»."

L'erreur a été corrigée sur le site du Point, ainsi que sur celui de Lévy. La phrase fautive devient : "tel ancien lambertiste, Pierre Cassen". Un erratum sera publié dans le Point la semaine prochaine.

BHL a décidément un peu de mal avec les homonymes. Dans une précédente chronique il avait confondu Frédéric Taddeï (qui anime Ce soir ou jamais, sur France 3) avec un footballeur. Autre erreur  : sa fameuse citation de Botul, un philosophe qui n'existe pas, relevée par Le Nouvel Observateur.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.