En campagne à Carcassonne, Sarkozy n'attire pas le badaud
enquête

En campagne à Carcassonne, Sarkozy n'attire pas le badaud

Mais la télé montre tout de même quelques fans chaleureux

Réservé à nos abonné.e.s
Une visite officielle de Nicolas Sarkozy est-elle nécessairement synonyme de bains de foule et d'accueil populaire massif ? A en croire L'Indépendant, le quotidien régional de l'Aude, les sympathisants UMP venus accueillir le président à Carcassonne hier, mardi 25 octobre, "se comptaient sur les doigts de la main". Ce n'est pourtant pas ce que laissait deviner le reportage diffusé au 20 heures de France 2 : on pouvait voir le président discuter avec de "vrais gens", venus spontanément le voir. Spontanés, mais pas nombreux, ce que la chaîne n'a pas souligné.

Ce mardi, aux abords du stade Domec de Carcassonne, "ils étaient quatre sympathisants réunis au même coin de rue" pour accueillir le président en visite pour parler de l'hôpital public, rapporte L'Indépendant (relayé sur Twitter par le journaliste du Monde.fr Samuel Laurent ). "Ce devait être "le" spot pour apercevoir le président de la République, hier, aux abords du stade Domec. Nicolas Sarkozy était attendu à 12 h 30 à la structure réceptive où se tenait une table ronde, raconte le quotidien régional. La foule serait-elle au rendez-vous pour apercevoir le cortège officiel, voire le chef de l'Etat à travers une vitre ...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.