Dupont-Aignan et la "serpillère" Elkabbach
Brève

Dupont-Aignan et la "serpillère" Elkabbach

Nicolas Dupont-Aignan n'a pas apprécié un commentaire de Jean-Pierre Elkabbach sur sa candidature à l'élection présidentielle . Dupont-Aignan répond sur son blog et sur Twitter "Le «n'importe qui» salue la serpillière des puissants"
Twitter, Dupont Aignan

"Ce matin sur Europe1, juste après une chronique de Thierry Guerrier sur ma campagne présidentielle et les intentions de Jean Arthuis de se porter candidat pour le centre, Jean-Pierre Elkabbach - avec le ton méprisant et suffisant qu’on lui connaît bien - nous a placés sur sa liste des «n’importe qui».

"Mon premier réflexe a bien entendu été de considérer cette insulte comme une véritable légion d’honneur venant de la serpillère des puissants que représente M. Elkabbach."

"Il est vrai que cela ne fait pas 40 ans que je cire les pompes des riches et des célèbres."

Nicolas Dupont-Aignan

Elkabbach avait fait allusion aux "n'importe qui qui veulent se présenter", après une chronique consacrée à Dupont-Aignan et au sénateur centriste Jean Arthuis.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.