Des suicides en prison "camouflés" ? (OIP)
Brève

Des suicides en prison "camouflés" ? (OIP)

Pas content, l'Observatoire international des prisons. Les responsables de l'association ont affiché hier leur déception

Pas content, l'Observatoire international des prisons. Les responsables de l'association ont affiché hier leur déceptionace aux mesures proposées par Michèle Alliot-Marie pour lutter contre le suicide en prison.

La série de mesures d'urgence annoncée par la Garde des Sceaux, et notamment la distribution de pyjamas en papier et de draps et couvertures indéchirables aux détenus suceptibles d'attenter à leurs jours, ne s'attaque pas à la source du problème, dénonce l'OIP sur son site.

Du coup, l'association révèle, notamment par le biais de Marianne2 un document qui jette le trouble sur les statistiques officielles du nombre de suicides en prison. Datant de janvier 2009, il recense 115 cas pour l'année 2008. Mais il apparaît que les décès survenus après la libération des détenus ayant fait une tentative de suicide ne sont pas comptabilisés.

Surtout, le document (disponible ici en PDF) indique que 85 décès ont été classés comme accidentels, notamment des "décès survenus suite à une ingestion médicamenteuse", qui "nécessiteraient un examen des résultats d'autopsie et, pour un certain nombre d'entre eux, une possibilité de reclassement en suicide", indique le rapport.

Il convient en effet de s'interroger : de nombreux détenus meurent-ils après avoir avalé par hasard ou par erreur une dose fatale de médicaments ? Pour Patrick Marest, délégué général de l'OIP, il n'y a pas de doute : "Il y a des suicides qui sont camouflés."

En 2008 justement, comment l'administration pénitentiaire expliquait-elle la vague de suicides ? A cause des journalistes ! C'est ce que nous expliquions dans notre enquête. Et notre dossier complet sur les suicides en prison est ici.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.