Crise US "pas de chèque en blanc" (photo)
Brève

Crise US "pas de chèque en blanc" (photo)

Devant le Sénat, le secrétaire d'Etat au Trésor, Henry Paulson et le président de la Réserve Fédérale, Ben Bernanke (barbu à droite), tentent de justifier l'urgence du rachat des créances bancaires douteuses pour un montant de 700 milliards de dollars, proposé par le gouvernement de George Bush, explique le quotidien The Baltimore Sun.








Au premier plan de l'image réalisée par un photographe de l'agence Getty, on voit, à droite et à gauche, les visages flous de Paulson et Bernanke, face aux sénateurs qui composent la commission chargée de les entendre.

Mais au milieu, on voit surtout une main qui brandit un carton rose, qui émerge de l'assistance triée sur le volet. On lit : "Pas de chèque en blanc".

Un bon résumé de l'attitude sceptique d'un partie de la classe politique et de l'opinion publique américaine qui s'interroge sur le bienfondé d'une mesure qui vise à faire payer par le contribuable américain l'échec des opérations spéculatives des plus grands établissements bancaires.

The Baltimore Sun du mercredi 24 septembre 2008 picto

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.