Claire Castillon, trash ou tendresse ?
Brève Vidéo

Claire Castillon, trash ou tendresse ?

Etrange rencontre, que celle de Judith Bernard et de Claire Castillon, autour du dernier livre de l'écrivain, Les merveilles (Grasset), où il est question de prostitution et de sexualité adolescente. Castillon est-elle à contrecourant du féminisme actuel ? "J'en sais rien", affirme-t-elle.

Judith a lu un livre "trash", " l'histoire d'une très jeune fille piégée dans une famille qu'elle hait, et rendue folle par la violence de son père à l'endroit de son chien Lulu, qui choisira de s'émanciper en devenant escort girl, joli mot pour dire pute à domicile." Mais Claire Castillon n'est pas d'accord, ni sur le trash, ni sur la noirceur. Et elle peut bien parler des petites voix de la "sainte nitouche" ou de la "grosse pute" qui résonnent dans la tête d'une adolescente, elle n'a "aucun discours", jure-t-elle.

"J'en ai absolument rien à faire" picto


L'intégralité de l'émission est disponible ici.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.