Boubakeur : menaces réelles d'attentat ?
Brève

Boubakeur : menaces réelles d'attentat ?

"Cinq jihadistes suspectés de préparer l’assassinat du recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, ont été arrêtés" signalent Libération et Le Figaro. Ces articles, inspirés de sources policières, laissent toutefois entendre qu'aucun élément matériel n'atteste de la réalité des préparatifs d'attentat contre Boubakeur.



"Le spectre terroriste qui plane sur la France semble plus que jamais menaçant. Le coup de filet orchestré lundi et hier en région parisienne par la Direction centrale du renseignement intérieur et la brigade criminelle en témoigne. Au total, cinq « djihadistes », quatre hommes et une femme, sont soupçonnés d’avoir voulu se rendre dans des zones tribales pakistano-afghanes porter la «guerre sainte » en France et assassiner Dalil Boubakeur. Selon nos informations, les policiers étaient depuis dix mois sur les traces d’Ibrahim Aziz O., un Français de 22 ans présenté comme « l’animateur et le sergent recruteur d’un petit groupe désireux de participer au djihad »"
.


"« Il y a deux mois, les services de sécurité étaient venus me voir pour me dire que des menaces me ciblaient directement, mais sans plus de précision, confie Dalil Boubakeur au Figaro. Depuis, je dispose de deux gardes du corps et d’une voiture pour me protéger. Mais je n’ai pas peur. Je suis un religieux et remets ma vie dans la main de Dieu. »"

pictoLe Figaro mercredi 10 novembre 2010





A l'appui de son titre sur les personnes arrêtées appelées "jihadistes" Libération cite "une source" sans autre précision.


"« C’est du lourd, un groupe de jihadistes qui mijotait un meurtre dont nous ignorons le degré de préparation » , souligne une source. Samedi, un Français revenu d’Afghanistan en 2009 et prêt à y retourner via l’Egypte, «au profil d’agent dormant, passant dix heures par jour sur des sites islamistes sur Internet», a été mis en examen et incarcéré pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste»"


Libération mercredi 10 novembre 2010 picto







Le Parisien ne consacre que quelques lignes à cette affaire dans une brève publiée en bas, à droite, de la page 18, et l'accusation est restreinte : "Cette équipe est soupçonnée d’être à l’origine des menaces qui avaient pesé sur le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, il y a quelques semaines."


pictoLe Parisienmercredi 10 novembre 2010
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.