Borloo ivre : pan sur le bec du Canard ?
Brève Vidéo

Borloo ivre : pan sur le bec du Canard ?

L'information a fait les délices du Canard enchaîné et des revues de presse de mercredi : Arlette Chabot, la patronne de l'info de France 2 aurait refusé de diffuser et fait détruire des images de Jean-Louis Borloo, ivre sur le perron de l'Elysée le 3 septembre. Pourtant, la Deux a bien diffusé une partie de l'interview qu'elle avait réalisée.

Selon le Canard, le ministre de l'écologie, présent lorsque Nicolas Sarkozy a reçu la secrétaire nationale des Verts Cécile Duflot, serait sorti en titubant, aurait cogné un micro et "bredouillé quelques mots incompréhensibles". Une interview "inexploitable", assure l'hebdo.

Pourtant, le 13 heures du 4 septembre a bien diffusé un extrait de l'intervention de Borloo. Il s'exprime sur la polémique que vient de lancer Duflot, en assurant que le président n'aurait pas lu l'interview que François Fillon avait accordé au Figaro Magazine sur la taxe carbone.

Certes, Borloo n'est pas très clair dans l'élocution, mais il ne semble pas plus troublé que d'ordinaire picto




LePost, qui a également retrouvé ces images, signale qu'une journaliste de France Inter présente sur place contredit le Canard, tout comme, ce qui n'est guère étonnant, Chabot et l'entourage du ministre.

Qui a raison ? L'auteur de l'article, Christophe Nobili, n'a pas répondu aux demandes de précision d'@si. Mais à France 2, le malaise est réel. Seule la société des journalistes a accepté de répondre, pour indiquer qu'elle ne disposait pas d'informations sur cette histoire, qu'elle jugeait de toute façon "mineure et sans grans intérêt : si des images d'un ministre ivre existent, il n'est pas anormal de ne pas les diffuser". Toutes les autres personnes interrogées renvoient vers leur supérieur hiérarchique, et la direction de l'info aiguille vers le service de presse, qui oppose à toute question un laconique "Pas de commentaire".

Et pour savoir comment l'info a été vendue par l'hebdo satirique et les revues de presse, lisez notre article.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.