Bleus : "voyous" et "divisions ethniques" (Finkielkraut)
Brève

Bleus : "voyous" et "divisions ethniques" (Finkielkraut)

Alain Finkielkraut dénonce sur Europe 1 la "vulgarité inouïe" d'Anelka et l’existence de "divisions ethniques et religieuses", au sein de l’équipe de France. Selon le journal L'Equipe, le joueur Nicolas Anelka aurait lancé au sélectionneur Raymond Domenech : "va te faire enculer, fils de pute", à la mi-temps du match France-Mexique.


"Nous entendons le capitaine de l’équipe de France nous dire que le problème ce n’est pas cette agression […] mais  le traître  qui l’a dénoncé. […] Nous avons la preuve effarante que l’équipe de France n’est pas une équipe, c’est une bande de voyous qui ne connaît qu’une seule morale, celle de la mafia (...) On a rêvé avec l’équipe de la génération Zidane aujourd’hui on a plutôt envie de vomir avec la génération caillera"

Ce n'est pas le premier dérapage de Finkielkraut à propos de l'équipe de France, sur le terrain "ethnique". Le 18 novembre 2005, Finkielkraut avait déclaré au quotidien israélien Haaretz « On nous dit que l’équipe de France est admirée parce qu’elle est black-blanc-beur. (…) En fait, aujourd’hui, elle est black-black-black, et on se moque de nous dans toute l’Europe ». Ces phrases ayant provoqué un tollé, Finkielkraut, tout en assurant avoir été mal compris, avait présenté des excuses quelques jours plus tard. "Je présente des excuses à ceux que ce personnage que je ne suis pas a blessés (...).La leçon, c'est qu'en effet je ne dois plus donner d'interview, notamment à des journaux dont je ne contrôle pas, ou dont je ne peux pas contrôler le destin ou la traduction"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.