Bébé secoué sur iPhone (presse US)
Brève

Bébé secoué sur iPhone (presse US)

Polémique autour d'un jeu pour iPhone approuvé puis retiré du magasin en ligne iTunes d'Apple. L'information a été reprise par toute la presse américaine, du Washinton Post au Wall Street Journal.





"Dans un avion, dans un autobus, dans une salle de spectacle , les bébés sont partout où vous voudriez qu'ils ne soient pas ! Ils vous distraient toujours et ils vous empêchent de préparer votre présentation avec leurs pleurs incessants. Avant Baby Shaker vous ne pouviez absolument rien faire." explique la présentation du jeu, qui, comme toutes les applications destinées à l'iPhone, était uniquement disponible sur le magasin en ligne iTunes. Chaque application est donc validée et approuvée par Apple aussi bien du point de vue de la conformité avec les standards techniques de l'iPhone, que pour les revenus qui sont partagés entre Apple (30 %) et l'éditeur (70 %).

Une fois fortement secoué par l'utilisateur de l'iPhone (qui possède un détecteur de mouvement incorporé) le bébé virtuel ne pleure plus et ses yeux sont barrés de deux X rouges.

"Apple a supprimé une inquiétante application pour iPhone appellée Baby Shaker qui permettait aux utilisateurs de faire taire un bébé virtuel pleurant en secouant leur téléphone."

"L'application vendue 99 cent, créée par une compagnie appelée Sikalosoft, avait été mise en vente sur l'Apple Store lundi et avait très vite choqué les groupes de défense de l'enfant."

Non seulement ils s'amusent du syndrôme du bébé secoué, mais ils l'encouragent. C'est absolument terrible,” dit Marilyn Barr, fondatrice du National Center on Shaken Baby Syndrome qui évoque les dégats sur le cerveau des enfants victimes de ce genre de mauvais traitement.






New York Daily News 23 avril 2009





La controverse est à la Une du San Jose Mercury News (Californie) et fait l'ouverture de son cahier Business. Le siège d'Apple est proche de la ville de San Jose.

L'article principal remarque que "Les revenus d'Apple dépassent les pronostics"

Le jeu du bébé secoué est évoqué dans un deuxième article qui commence dans la colonne de gauche "Ne secouez pas le bébé virtuel"

"Apple a confirmé avoir supprimé l'application, mais n'a pas précisé combien d'exemplaires avaient été vendus, ni quelle était la politique de validation des applications mises en vente sur iTunes."




picto San Jose Mercury News jeudi 23 avril 2009

Le San Francisco Chronicle remarque qu'Apple n'accepte pas de mettre en vente des jeux à caractère sexuel, des jeux violents ou des jeux faisant référence à la drogue. Une fondation pour les enfants secoués demande des excuses à Steve Jobs, le fondateur et PDG d'Apple ainsi qu'à l'éditeur du jeu, signale le site du magazine américain PCMag.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.