Assises du médicament : transparence...à huis clos
enquête

Assises du médicament : transparence...à huis clos

Incident : un participant souhaitait filmer.

Réservé à nos abonné.e.s
Chaud l'ambiance aux Assises du médicament ! Un participant à ces Assises a tenté de filmer une séance d'un des six groupes de travail mis en place par le ministre de la Santé, Xavier Bertrand. Mais il s'est attiré les foudres des organisateurs qui ont interdit que les débats soient filmés malgré les demandes répétées de la revue Prescrire, qui participe à ces Assises.

La scène s'est déroulée mardi 8 mars, au cours d'une séance du groupe 4, censé réfléchir sur la mise en place d'une "information indépendante, transparente sur les produits de santé auprès des professionnels de santé et du grand public". L'incident est révélateur de la tension qui entoure ces Assises: dans un premier temps, il n'était même pas prévu que la liste des prticipants soit publique !

A peine commencées, les Assises du médicament font déjà polémique. Ce matin sur France Inter, le docteur Dominique Dupagne, responsable du forum médical Atoute.org, a expliqué que les organisateurs avaient refusé que des participants filment le groupe de travail censé réfléchir sur la transparence de l'information.

"C'est un peu gênant", constate, amer, Dupagne, à qui un portrait est d'ailleurs consacré dans L'Obs de cette semaine picto

Sur son site, Dupagne raconte que "le vice-Président, Yannick-Louis Martin, a menacé de poursuites tous ceux qui utiliseraient publiquement le matériel capté".

Contact&eacu...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.