Argent illégal pour le Premier ministre espagnol ? (El Mundo)
Brève

Argent illégal pour le Premier ministre espagnol ? (El Mundo)

Le quotidien de centre-droit El Mundo publie l'original d'une page du livre de comptes de l'ancien trésorier du Parti Popular (PP, droite, actuellement au pouvoir) montrant que l'actuel Premier ministre Mariano Rajoy aurait touché de l'argent illégal quand il était ministre.

Les livres de comptes manuscrits de l'ex-trésorier du PP, Luis Bárcenas continuent de faire scandale en Espagne. En janvier le quotidien El Pais, proche des socialistes (opposition) avait publié des photocopies de pages d'un livre de comptes de Luis Barcenas, ex-trésorier du PP, le nom du premier ministre y figurait déja. Une plainte contre El Pais a été déposée par le PP en mars dernier.

Cette fois c'est une page originale d'un livre de comptes qui est publiée par El Mundo. Le nom du Premier ministre y figure parmi les bénéficiaires de versements occultes entre 1997 et 1999 quand il était ministre du gouvernement de José Maria Aznar. Le journal dit avoir transmis à la justice ce document sans indiquer comment il se l'est procuré

"Les originaux de Barcenas comprennent les pages des primes de Rajoy quand il était ministre" titrait (ci-dessous à gauche) hier El Mundo qui consacre sa Une d'aujourd'hui (ci-dessous à droite) au même sujet, avec l'avis d'un expert qui confirme que le papier du livre de comptes date bien de l'époque des faits.

Le Parti Populaire (PP) est en difficulté face aux accusations de Barcenas, en détention depuis le 27 juin pour une autre affaire, dite Gurtel, concernant des faits de corruption au sein du PP. Le parti de Rajoy maintient "ne pas reconnaître ces annotations" et dément qu'il s'agisse de sa comptabilité.

El Mundo mardi 9 juillet 2013

El Mundo mercredi 10 juillet 2013

"Opération contre Rajoy" titre La Razon, tandis que le visage de Barcenas est à la Une du quotidien conservateur ABC qui explique que Barcenas a fait pression sur des maires pour qu'ils truquent des appels d'offres afin d'obtenir des pots de vin reversés à des hommes politiques.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.