70 000 fonctionnaires grecs embauchés ? L'étrange fuite de To Vima
enquête

70 000 fonctionnaires grecs embauchés ? L'étrange fuite de To Vima

Réservé à nos abonné.e.s
Mais puisqu’on vous dit que les Grecs sont des tricheurs et des menteurs ! La preuve encore ce lundi avec la reprise dans le Figaro d’une information du journal grec To Vima : le pays aurait embauché 70 000 fonctionnaires alors qu’il s’était engagé, auprès de la Troïka, à réduire le nombre de salariés dans la fonction publique.

L’info fait la Une du journal, elle est reprise dans la chronique de Philippe Lefébure sur France Inter puis sur tous les sites d’informations. Et quand on dit tous, c’est tous :

Et en images ? Ça donne ça :

Passons sur le vocabulaire - la Grèce a violé les accords, a triché, a caché en douce / dans le dos de la troïka, les chiffres sont accablants, affligeants – et arrêtons-nous sur les faits. Que dit Alexia Kefalas, correspondante à Athènes pour le Figaro ? Que le journal To Vima "a publié deux rapports internes, l'un de la troïka (UE-BCE-FMI), l'autre du ministre des Finances par intérim, Giorgos Zannias, selon les...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.