300 000 emplois non pourvus ? Hollande repart à l'assaut d'un mythe
article

300 000 emplois non pourvus ? Hollande repart à l'assaut d'un mythe

Phénomène complexe, estimations invérifiables

Réservé à nos abonné.e.s
Et revoilà les emplois non pourvus. Ces fameux emplois qui ne trouvent pas preneurs malgré le nombre élevé de chômeurs. Lors de son discours d'ouverture de la conférence sociale, François Hollande a estimé entre 200 000 et 300 000 le nombre des offres non pourvues, des chiffres alarmant censés justifier un "plan d'urgence" pour la formation professionnelle. De quoi agacer le leader de la CGT, Thierry Lepaon, qui a aussitôt dénoncé une "opération de communication".

Depuis des années, la presse tente de résoudre le mystère de ces emplois non pourvus, non sans mal : combien y en a-t-il vraiment ? Pourquoi ces offres ne sont-elles pas satisfaites ? Si la responsabilité des chômeurs est souvent mise en avant (problème de paie, horaires contraignants), celle des employeurs est plus rarement abordée...

On ne l'attendait pas sur ce terrain. Dans son discours d'ouverture de "la Grande Conférence sociale pour l'emploi", François Hollande a abordé un sujet qui fâche : les centaines de milliers d'offres d'emploi non pourvues. "Nous avons à regarder une réalité, elle n’est pas nouvelle. Il y a à peu pr&egr...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.