Personne n'y croyait (même pas nous). Et voici Emmanuel Macron président, et tout prêt à jouer de la séduction. Raison de plus pour être particulièrement attentifs au hors champ.

Publié le 12/05/2017  Alimenté le 19/10/2017
nouveau media
observatoire du par

Vélo, baïonnette, et applaudissements : guerre d'images entre le président et l'armée

Le capitaine Lecointre triomphant de sa peur : arme secrète de Macron ?

Guerre de com' entre Macron et l'armée. Alors qu'hier matin, le chef d'état major Pierre de Villiers a annoncé sa démission, Emmanuel Macron a finalement décidé de réagir sur France 2... dans l'émission du Tour de France, le Vélo Club. L'état major des armées avait publié, une heure plus tôt sur Twitter, une vidéo de la haie d'honneur accompagnant le départ de Villiers de l'état major.

17h, les coureurs du Tour de France ont franchi la ligne d'arrivée, France 2 installe comme chaque jour le plateau du Vélo Club pour revenir sur l'étape du jour. Sur le plateau, Laurent Luyat, journaliste sportif de France 2 accueille Emmanuel Macron. Celui-ci est interrogé sur les "paysages magnifiques" des étapes, ses "souvenirs d'enfance" liés au Tour, ou sur sa fierté vis à vis de la jeune génération de sportifs. Quand tout d'un coup : Luyat devient sérieux. "Je sais que vous n'êtes pas venu pour ça, mais c'est l'actualité du jour. J'ai une question : est-ce que pour vous, la crise au sommet de l'armée est derrière vous, ou est-ce que vous allez devoir rassurer?"

La crise entre l'armée et l'exécutif faisant irruption dans une émission cycliste ? Oui. Alors qu'hier matin, BFMTV tournait en boucle autour de la démission de Pierre De Villiers, chef de l'état major des armées, accusant Macron d'"autoritarisme" larvé, ce dernier a choisi son moment... et son journaliste (sportif) pour réagir : Laurent Luyat. Les deux se connaissent. Il y a quelques semaines, lors de la deuxième "journée olympique", Luyat commentait la visite de Macron pont Alexandre III, où se tenaient les animations. Et il était très admiratif de la performance du président dans les sports proposés : Macron avait un "très bon revers", de "belles volées" qui rappelaient son classement, jeune, de tennisman. L'interview promettait d'être sans concession.

Macron a répondu à la question. D'abord, en rendant...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Derrière le mantra macronien de la "formation"

chronique publié(e) le 19/10/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

L'un des mantras du macronisme, c'est la formation. OK, le budget de Macron des Bois prend aux pauvres pour donner aux riches, OK on va tout faire pour fluidifier le licenciement des pauvres, OK on va grossir les rangs des chômeurs, des précaires, des fainéants et des fouteurs de bordel, mais en ...

nouveau media

La "Relève" : quand le gouvernement s'installe aux Echos

observatoire publié(e) le 09/10/2017 par Hélène Assekour

Journalisme ou communication ? Ce dimanche, les clés des Échos ont été confiées à 200 personnalités chargées d'écrire les articles du numéro de lundi. Parmi elles, plusieurs politiques, quasiment tous issus de la majorité ou du gouvernement, avec pour rédacteur en chef le ministre de l'...

nouveau media

Paparazzi : Macron n'a pas "retiré" sa plainte. Elle allait être classée sans suite

suivi publié(e) le 19/09/2017 par Capucine Truong

Pas vraiment un "geste d'apaisement" de la part de l'Elysée? Ce mardi 19 septembre, Mediapart révèle que la plainte d'Emmanuel Macron contre le photographe Thibault Daliphard n'aurait pas été retirée par le président comme Challenges l'avait avancé vendredi dernier, dans un souci "d'...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

La France offre une idole aux Beautiful du monde

Soyons positifs malgré tout, et réjouissons-nous de ce que de positif il peut y avoir. Depuis une quarantaine d'année, au ...

Par angelo m
le 08/05/2017

Injonctions molles, injonctions dures

Et bien, je découvre que mes mots sont publiés dans votre texte, mis à égalité avec ceux des éditocrates. Quelle promotion...

Par john z'guéner
le 28/04/2017

Injonctions molles, injonctions dures

Macron ou Lepen ? Qui est le pire ? Si on est de gauche, on nous gave depuis Dimanche pour voter Macron, sinon on serait ...

Par ManuTOO
le 28/04/2017
Tous les forums >