Chapelle-Pajol Parisien
observatoire du par

Harcèlements de rue à La Chapelle-Pajol : un coup de com' politique ?

"C'est seulement quand la presse met son nez, que la mairie et la préfecture s'en préoccupent"

L'article qui tombe (trop) à pic ? Jeudi 18 mai dernier, Le Parisien publiait un reportage faisant état de harcèlements de rue et d'agressions dans le quartier Chapelle-Pajol, à Paris. Un article très largement repris, par les médias et les responsables politiques, des élus locaux à la présidente de région Valérie Pécresse. Une enquête du Bondy Blog dénonce ce lundi 29 mai une "instrumentalisation politique" de l'histoire – et sous-entend que l’article ferait partie de la stratégie de com' d'un élu LR.

C'est un tableau dramatique que dresse Le Parisien. Dans un article paru le 18 mai dernier, la journaliste Cécile Beaulieu dénonçait des harcèlements de rue et agressions envers des femmes dans le quartier de La Chapelle-Pajol, dans le 18ème arrondissement de Paris. Initialement titré "Harcèlement: les femmes chassées des rues dans le quartier Chapelle-Pajol", l'article porte désormais le titre: "Paris: des femmes victimes de harcèlement dans les rues du quartier Chapelle-Pajol". Un titre plus nuancé alors que l'histoire, très largement reprise, a rapidement lancé une polémique sur l'action des pouvoirs publics dans le quartier.

/media/article/s100/id9904/original.98635.zoom.jpg

Article du Parisien, 18 mai 2017

Que racontait l'article du Parisien ? "Cafés, bars et restaurants sont interdits [aux femmes], commence Beaulieu. Comme les trottoirs, la station de métro et les squares." La journaliste évoque d'emblée "des groupes de dizaines d’hommes seuls, vendeurs à la sauvette, dealeurs, migrants et passeurs, [qui] tiennent les rues, harcelant les femmes'. "Bordée d'injures", "jet de cigarette allumée dans les cheveux"... Plusieurs témoignages, anonymes, dépeignent une situation catastrophique, où femmes et enfants ne pourraient plus se balader dans les rues par peur d'être agressées physiquement et verbalement. Beaulieu évoque l'histoire d'une "vieille dame de 80 ans, agressée sexuellement alors qu'elle rentrait dans son immeuble, et désormais retranchée dans son appartement". On apprend également que "révoltées, des...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Harcèlements de rue à La Chapelle-Pajol : un coup de com' politique ?

Dans une lettre ouverte adressée à Osez le féminisme et au Collectif Stop Harcèlement de Rue, la journaliste Florence ...

Par Ervé
le 29/05/2017
Tous les forums >