Extraordinaire, fabuleuse, fantastique, bref gold premium, la présidence Trump ne ressemblera à aucune autre. Et tant pis pour les jaloux, les aigris, les moches et les pauvres.

Publié le 22/11/2016  Alimenté le 30/11/2017
Tweet Sapir décompte voix
observatoire du par

Trump-Clinton : mais qui a donc gagné en nombre de voix ?

On ne sait pas encore (mais avantage Clinton)

Bataille de chiffres autour des suffrages américains. Alors que le décompte des voix est toujours en cours, l'économiste Jacques Sapir a affirmé samedi 12 novembre sur Twitter que Donald Trump, en plus d'avoir remporté une majorité de grands électeurs, aurait aussi remporté la majorité des suffrages. Une affirmation erronnée : d'après les dernières estimations, Hillary Clinton aurait plus de 668 00 voix d'avance sur son adversaire. Une avance qui ne change rien au résultat : Trump conserve la majorité des grands électeurs nécessaire pour être élu président.

Donald Trump a été élu, mais qui a remporté la majorité des votes ? C'est une des spécificités du système électoral américain : un président est élu par un collège de grands électeurs, eux-mêmes élus par la population sur le principe du "winner takes all" (l'ensemble des grands électeurs d'un État sont attribués au candidat qui obtient une majorité simple dans cet État). Pour être élu, il suffit donc d'obtenir une majorité de grands électeurs (plus de 270), pas la majorité des suffrages de la population.

Or si l'on sait que Donald Trump a remporté cette majorité de grands électeurs, six jours après les élections américaines et la défaite d'Hillary Clinton qui a pris de court les médias, les résultats définitifs ne sont pas encore connus. Ce qui n'a pas empêché Jacques Sapir, invité plusieurs fois sur le plateau d'@si et qui tient le blog Russeurope, d'affirmer samedi 12 novembres sur Twitter : "Décompte final des votes : Trump 62 972 226. Clinton 62 277 750. Grands Électeurs : Trump 306 Clinton 232. Trump majoritaire en voix".

Trump est-il vraiment majoritaire en voix ? Dans le 7/9 de France Inter, lundi 14 novembre, Patrick Cohen évoquait au contraire "plus de 700 000" voix d'avance pour Clinton "au dernier pointage". Un chiffre plus proche de la réalité. Car si le Républicain a bien obtenu une majorité de grands électeurs, la candidate démocrate semble pour le moment avoir recueilli une majorité de suffrages. D'après les résultats mis à jour par l'agence de presse...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Trump mad

"Rage de diable de Tasmanie" : le New York Daily News traite Trump de fou

lu publié(e) le 30/11/2017 par la rédaction

Les avis de psychiatres et autres spécialistes ne suffisent visiblement plus : c'est au tour de journalistes de traiter Donald Trump de fou. Après les nouvelles frasques Twitter du président américain, le quotidien américain New York Daily News s'est fendu mercredi 29 novembre d'un édito au ...

nouveau media

Trump : le goujatgate, et ses conséquences...

chronique publié(e) le 24/10/2017 chez les matinautes

Donc, il aura fallu vingt jours. Vingt jours pour qu'émerge une question accessoire, secondaire : que font exactement les forces spéciales américaines au Niger ? C'est le 4 octobre, que le sergent La David Johnson tombe dans une embuscade djihadiste au Sud du Niger. Le 16 octobre, lors d'une ...

nouveau media

Pourquoi Trump vantait son "super sang allemand"

Aux sources d'un montage qui a refait surface après les manifestations de Charlottesville

observatoire publié(e) le 17/08/2017 par la rédaction

Un ancien montage vidéo, où Trump évoque la qualité de ses gènes, a refait surface sur les réseaux sociaux après les manifestations de Charlottesville, où une militante antiraciste a été tuée par un militant néonazi. D'où vient l'extrait dans lequel Trump parle de son "super sang ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Découper Trump en journées

"Nous savons bien qu'au fond ce mur ne sera jamais vraiment construit"... Etrange.... Ce mur est construit, aux deux tiers...

Par Arnaud Romain
le 06/02/2017

Trumpisation, trumpocène, deuxième semaine

Touché (ému, inquiet) ce matin par l'aveu de découragement de Daniel Schneidermann. Hé, ce n'est pas le moment des hauts-le-...

Par Olivier ANSELM
le 14/11/2016

Trump président : dépasser le vertige

Il y a un mois, Daniel, vous me "débiniez" publiquement lorsque je contrebalançais votre 9h15 sur le premier duel Trump/...

Par Arnaud Romain
le 09/11/2016
Tous les forums >