Américaines, japonaises, mais aussi européennes : une plongée dans l'univers des séries télé, actuelles et historiques, leurs codes, leurs recettes, leurs modes de consommation. Avec toutes nos émissions "@u prochain épisode"

Publié le 19/08/2013  Alimenté le 31/10/2017
nouveau media
observatoire du par

Mais oui, des séries télé critiquent (vraiment) les géants du net !

Pourquoi Apple ne fera jamais de clin d'oeil à South Park

Trop cool, Google. En faisant un clin d'oeil, lors de l'annonce de son changement de nom, à une série comique américaine qui souligne souvent ses travers, Google s'est mis dans la poche une partie des internautes. Sauf que voilà : Silicon Valley, diffusée depuis deux ans sur la chaîne HBO, n'a pas la dent si mordante que ça. Depuis des années, d'autres séries (animées) se moquent avec nettement plus de virulence des géants du net. Morceaux choisis.

Malin. En annonçant, lundi 10 août, la naissance d'Alphabet, sa nouvelle maison-mère, l'entreprise américaine en a profité pour montrer qu'elle ne manquait pas d'humour. Comment ? En glissant dans le code source de la page annonçant l'heureuse nouvelle un lien caché vers un autre site, celui de la société Hooli. Si ce nom ne vous dit rien, c'est normal, cette société n'existe pas. Ou plutôt : Hooli est née il y a plusieurs années dans... l'esprit des scénaristes de la série comique Silicon Valley, diffusée depuis 2014 sur la chaîne câblée américaine HBO, et qui raconte l'histoire de quatre programmeurs qui tentent de percer dans l'enfer technophile de San Francisco.

/media/article/s80/id7957/original.83286.zoom.jpg

La page d'accueil du faux site de Google

Le premier épisode de la série permet de comprendre en partie pourquoi, quand on s'appelle Google, faire référence à Hooli est aussi "cool". Dans cet extrait, Richard, le personnage principal, a rendez-vous avec le patron d'Hooli, Gavin Belson. Dans le bus qui l'y mène, estampillé Hooli, une vidéo passe en boucle : une interview de Belson, tentant de mettre des mots sur son entreprise : "Hooli n'est pas seulement une autre entreprise informatique. Hooli concerne les gens. Hooli, ce sont d'abord des innovations technologies qui font la différence. Qui transforment le monde. Qui le rendent meilleur !".

Difficile de savoir dans cet extrait qui de Microsoft, Apple, Google ou encore Facebook est le plus visé. Heureusement, les intentions des auteurs de Silicon Valley sont...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Viols, agressions : "Dans les films, ce n'est jamais la faute des hommes"

Séries, documentaires, cinéma : comment traiter du consentement féminin ?

arrêt sur images, émission publié(e) le 27/10/2017 par la rédaction

Si elle ne dit pas non, c'est que c'est oui. Et d'ailleurs même si elle dit non, ça veut quand même dire oui. Parmi toutes les représentations que l'affaire Weinstein, du nom du producteur accusé de viols et harcèlement sexuel par de nombreuses actrices, amène à revoir, celle du consentement...

The State : faire de terroristes les héros d'une fiction ?

On a regardé la série accusée d'apologie de l'Etat Islamique

observatoire publié(e) le 10/09/2017 par Capucine Truong

Peut-on faire une fiction sur de jeunes djihadistes arrivant en Syrie sans les humaniser, et donc faire le jeu des recruteurs? C'est le pari risqué du réalisateur de séries TV britannique Peter Kosminsky, et de sa dernière production The State. Un pari vivement critiqué outre-Manche, où l'on a...

nouveau media

"Doctor Who" est une femme : les tabloïds UK encore plus sexistes que Twitter

Le Sun (et d'autres) publient des photos de l'actrice nue

observatoire publié(e) le 18/07/2017 par Robin Andraca

C'est une mince bande-annonce, publiée le 16 juillet sur le compte Twitter de la BBC. Un trailer d'une minute pour annoncer que le prochain Docteur de Doctor Who, du nom de cette série culte anglaise, sera une femme. Tandis que progressistes et conservateurs s'écharpaient sur les réseaux sociaux...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Terrorisme : "Homeland, une catharsis par anticipation"

Emission qui n'est malheureusement pas la hauteur de la série qu'elle prétend analyser. La faute à deux intervenantes qu'ils ...

Par gamel
le 19/12/2015

House of Cards : "on tue en politique, même en France"

Si cette personne a été élue, c'est qu'elle était éligible et qu'une majorité de citoyens électeurs lui a apporté ses ...

Par Boris Yarko
le 01/05/2014

"Arrêtons d'embêter les séries avec le cinéma !"

A propos de contrainte et de rigidité du format, personne n'a parlé de la pub ! Une série diffusée sur un network est ...

Par Tom-
le 30/08/2013
Tous les forums >