Crise oblige, France Télévisions doit faire des économies. Et pas qu'un peu. Suppression d'émissions, renonciation aux droits sportifs, fusion des rédactions, interrogation sur le retour de la pub après 20H: tous les moyens sont bons pour trouver des sous...

Publié le 26/03/2013  Alimenté le 28/11/2017
observatoire du par

Le 20 heures de France 2 découvre la précarité des CDD

... mais oublie de mentionner ceux de France Télévisions

Rendez-vous compte : "désormais en France, 84% des embauches se font en CDD", a annoncé David Pujadas jeudi 28 août. Et qui dit CDD, dit forcément précarité. Le 20h de France 2 a rencontré des salariés inquiets de se retrouver au chômage à l'issue de leur contrat saisonnier. Ce sont des agents de loisirs ou des maîtres nageurs. Etonnamment, pas un seul journaliste. Pourtant, les CDD, ce n'est pas ce qui manque à France Télévisions...

"Qui sont ces Français qui apprennent peu à peu à vivre au rythme du travail temporaire ?", se demande David Pujadas. Pour rencontrer des salariés en CDD, le 20 heures de France 2 est allé faire de l'accro-branche. Kevin Bisson, agent de loisirs, "a alterné petits boulots et période de chômage" avant ce contrat de 5 mois payé 1 100 euros net mensuel. Et dans quelques jours, son contrat se termine. "J'espère être prolongé jusqu'au mois de novembre, mais après, ça va être le chômage, je vais être obligé de retrouver du boulot pour cet hiver", explique-t-il.

Pas facile la vie d'un salarié en CDD. Surtout quand on a 45 ans. Un autre témoin, maître-nageur, assure qu'un "employeur arrivera plus facilement à trouver quelqu'un de plus jeune, de moins de trente ans, tandis que pour une personne qui a plus de 45 ans, c'est plus compliqué". Pour lui, ce sera direction Pôle emploi le 8 septembre s'il ne trouve pas un autre job. Même galère pour Edmond Boyer dont le contrat de paysagiste s'arrête au bout de 8 mois. "Tous les matins, on se lève, on va travailler, et le lendemain, on va chez Pôle emploi, voir sa conseillère..."

Trois témoins, trois CDD :

Le 20 heures de France 2 s'est donné bien du mal pour trouver des CDD. Pourtant, il n'était pas utile de monter sur un arbre ou d'enfiler un maillot pour trouver des témoins. Il suffisait pour la chaîne d'interroger les propres journalistes de sa rédaction. C'est ce qu'avait fait Télérama en mai 2014, ou plus récemment Le Canard...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Investigation à France Télévisions : reculade ou coup de com' de la direction ?

Seuls 3 postes seraient supprimés selon la direction. Des journalistes contestent.

suivi publié(e) le 28/11/2017 par Robin Andraca

Alors que la direction menaçait jusque là de réduire drastiquement les effectifs des rédactions d'Envoyé Spécial et de Complément d'Enquête, France Télévisions a communiqué ce 28 novembre, indiquant dans une lettre aux salariés que 30 équivalents temps plein (ETP) seront supprimés en ...

nouveau media

Envoyé spécial et Complément d'enquête, menacés par les coupes budgétaires

50% des coupes dans les effectifs reposeraient sur les magazines d'info

enquête publié(e) le 22/11/2017 par Manuel Vicuña

Diviser par trois le nombre de numéros d'Envoyé Spécial et de Complément d'enquête, et réduire drastiquement le nombre de journalistes ? Le projet d'économies de la direction de l'information de France Télévision a fait bondir les rédactions de France 2. Vers une réduction drastique des ...

C à vous : les temps forts de l'année... enregistrés avant le 13 novembre

vu publié(e) le 30/12/2015 par Sébastien Rochat

Quels sont les temps de forts de l'année ? Entre deux best of, l'émission de France 5, C à vous, présentée par Anne-Sophie Lapix et Anne-Elisabeth Lemoine, est revenue sur l'actualité de l'année en compagnie de quatre journalistes, PPDA, Guillaume Durand, Bruce Toussaint et Jean-Michel ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Envoyé spécial et Complément d'enquête, menacés par les coupes budgétaires

Bon, ça n'est pas dit clairement dans l'article, mais le plus évident c'est que c'est une décision POLITIQUE. Coupez-moi ...

Par Matchail
le 23/11/2017

C'est pas sorcier (ni transparent)

L'argument de France Télévisions est qu'ils sont dans une logique de réduction des coûts, donc tout le monde doit y passer. ...

Par Hurluberlu
le 06/12/2012

C'est pas sorcier (ni transparent)

C'est une bonne émission très pédagogique, il serait dommage de la supprimer. Mais sinon, cela pourra faire de nouveaux ...

Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)
le 06/12/2012
Tous les forums >