Facebook, Twitter, et autres réseaux sociaux, dominent désormais la circulation de l'information. Pour le meilleur et le pire.

Publié le 06/01/2008  Alimenté le 15/12/2017
enquête du par

Pékin Express en Birmanie : comment les réseaux sociaux ont terrifié les sponsors

"Il suffit de dix personnes pour faire peur à une marque"

Mots-clés : Birmanie, Pékin Express

Voilà une mobilisation sur les réseaux sociaux dont M6 se serait bien passé. Depuis le lancement de la nouvelle saison du jeu "d'aventures" Pékin Express, le programme est l'objet d'une pétition, d'un appel au boycott relayé sur Facebook et d'une "tempête de tweets" hebdomadaire pour dénoncer le choix d'une étape, en Birmanie. Un "monde inconnu" avec des ethnies aux "traditions ancestrales" comme nous le présente la chaîne ? Pas seulement : c'est aussi un pays accusé par les ONG de mener une "campagne de nettoyage ethnique" contre la minorité musulmane des Rohingya. Résultat : des marques comme H&M, présentées comme "partenaires" de l'émission, ne veulent plus y être associées. @si a tenté de remonter aux sources de cette mobilisation.




"Jamais Pékin Express ne vous aura emmené aussi loin". Pour la 10e édition de ce jeu "d'aventures" où les candidats traversent plusieurs pays en stop tout en s'arrêtant la nuit chez l'habitant, M6 avait mis la barre très haut. Dans une bande annonce, la chaîne invitait les télespectateurs à découvrir "des mondes inconnus", "à vivre une course dans des contrées lointaines, à fouler des sols que très peu de touristes ont visité". Et parmi ces pays, la Birmanie. Bouclez vos valises, vous allez voyager :



La Birmanie ? C'est en effet un pays que "très peu de touristes ont visité". Et pour cause : jusqu'en 2011, il était dirigé par une junte militaire. Depuis, le pays s'est un peu plus ouvert, l'opposante birmane Aung San Suu Kyi a été libérée mais le régime reste aux mains d'anciens militaires de la junte. Pire : en avril 2012, l'ONG Human Rights Watch a accusé le régime birman de procéder à un "nettoyage ethnique" contre la minorité musulmane des Rohingya. "Quelque huit cent mille Rohingya, privés de nationalité par l'ancienne junte birmane, vivent confinés dans l'Etat Rakhine, dans l'ouest du pays, où deux vagues de violences entre bouddhistes de l'ethnie rakhine et musulmans ont fait au moins cent quatre-vingts morts en 2012 selon les chiffres officiels", expliquait Le Monde.

On est loin des paysages idylliques et des enfants souriants de M6. Mais la situation politique du pays n'est pas vraiment l'objet de ce divertissement. Et c'est ce décalage qui est l'origine d'une...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Tron : comment se construit une indignation sur Twitter

chronique publié(e) le 15/12/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Parmi les journalistes de la presse nationale qui suivent le procès de Georges Tron et Brigitte Gruel, se trouve Marie Barbier, journaliste à L'Humanité. Elle a décidé de le live-tweeter. Exercice d'une redoutable efficacité, qui place le twittos au coeur de l'action, lui permettant de suivre ...

nouveau media

Filoche, Haziza, vrais faux morts de la guerre blanche

chronique publié(e) le 22/11/2017 chez les matinautes

Impossible de ne pas faire le rapprochement. Tous deux étaient installés depuis longtemps dans le paysage. Gérard Filoche au PS, Frédéric Haziza sur ses plateaux de La Chaine Parlementaire. Tous deux ont été sortis du jeu dans la journée d'hier. Filoche, exclu du PS par le bureau national, ...

vignette auditions russie

Ingérence russe dans la campagne US : Facebook, Twitter et Google face aux sénateurs

Enfin des exemples de publications sponsorisées par des comptes russes

observatoire publié(e) le 02/11/2017 par Juliette Gramaglia

Satan et Jésus faisant un bras de fer, Satan déclarant "si je gagne, Clinton gagne". On sait enfin à quoi ressemblent certaines des publications diffusées sur Facebook, Twitter et Google lors de la campagne présidentielle américaine par des comptes russes. Les trois géants américains ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

#DPDA : comment France 2 a sélectionné les tweets pendant l'émission de Taubira

C'est tout simplement ce que l'on appelle la "fabrique du consentement": - La sélection des twitts qui fait croire que tout ...

Par Lea Andersteen
le 06/09/2013

Propos racistes de policiers sur Facebook ? Enquête de l'IGPN

Propos difficiles et tristes à lire, mais pour penser un peu contre moi-même je me demande ce que je deviendrais à la place ...

Par Sylvain B.
le 22/07/2013

"Contourner la loi est facile. Mais ce n'est pas anodin"

Vraiment déçu par l'émission qui n'a pas abordé la vraie question de fond : pourquoi ? Quel intérêt ont un bloggeur et un...

Par LuckyLuke
le 20/04/2012
Tous les forums >