Comédiens qui s'exilent fiscalement, critiques de films complaisantes, révélations fracassantes sur les cachets des stars: coups de projecteurs sur les coulisses des tournages. Clap.

Publié le 03/01/2013  Alimenté le 04/12/2017
Couv AeF
observatoire du par

Les Trois frères, le retour : critiques contre public, round 1

La presse a détesté, Le Parisien, RTL et le public adorent

Les médias sont quasi-unanimes : Les Trois frères, le retour, le nouveau film des Inconnus est une "bonne daube". Seuls, Le Parisien/Aujourd'hui en France et RTL ont adoré ce film dont ils sont...partenaires. Et le public ? Pour le moment, il plébiscite le film. Voilà de quoi redonner (un peu) le sourire à Didier Bourdon, visiblement très affecté par ces critiques. Et de réactiver le vieux débat sur le décalage entre le public et la critique.

/media/article/s66/id6552/original.68558.jpg

"La recette d'une bonne daube", "Trois raisons de ne pas aller voir Les Trois frères" : depuis sa sortie, la presse rivalise de moqueries contre le dernier film des Inconnus, suite du grand succès de 1995, Les Trois Frères. Les Inrocks donnent le ton : "une catastrophe [...] cherchant l’inspiration quelque part entre Les Grosses Têtes, Laurent Ruquier et Carambar". Du côté du Point.fr, guère mieux : "le populaire a cédé la place au vulgaire, la modernité fait ringarde, et la critique sociale a disparu" et L'Express les soupçonne même "d'avoir fait exprès" de rater leur film et leur ordonne "d'arrêter" les frais.

picto Une critique tout en finesse (Capture Metronews.fr)

 

 

Certains vont encore plus loin et dépassent franchement la critique cinéma. "Bernard Campan, Didier Bourdon et Pascal Légitimus auraient-ils dépassé la date limite de consommation ?" s'interroge Metronews, qu'on a connu moins piquant. "[Ils] semblent avoir fusionné avec leur personnages, pour devenir des caricatures d'eux-mêmes, obsédées par un pognon, des patates, un fric qu'ils ne vont plus chercher dans les rebondissements de leur scénario, mais dans les poches du public" lance même Ecran Large. En creusant bien, côté presse papier, on trouve quand même Le Parisien/Aujourd'hui en France pour sauver Les Trois frères : "L'ensemble tient la route et le trio n'a rien perdu de son efficacité de jeu" s'enthousiasme le quotidien.

A la radio, France Inter et Europe 1 ont largement participé au tir...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Anémone et Le Monde, improbable rencontre

chronique publié(e) le 04/12/2017 chez les matinautes

C'est un dur métier, journaliste. Il faut imaginer Sandrine Blanchard, du Monde. Elle a décroché le gros lot : une interview d'Anémone. Joie de l'intervieweuse. C'est d'ailleurs sa phrase d'attaque : "je me faisais une joie de rencontrer Anémone". L'Anémone du "Père Noël est une ordure". L'...

nouveau media

Peut-on mesurer le degré de sexisme d'un film ?

Zoom sur le test de Bechdel

observatoire publié(e) le 13/11/2017 par Capucine Truong

Peut-on mesurer le degré de sexisme d'un film? Inventé par l'autrice de bande-dessinées américaine Alison Bechdel, le "test de Bechdel" permet de distinguer les films dans lesquels les femmes tiennent de véritables rôles, au coeur de l'intrigue, de ceux dans lesquels elles ne sont que ...

Rochefort Sy

Jean Rochefort, Omar Sy, oracles télé

chronique publié(e) le 10/10/2017 chez les matinautes

Jean Rochefort est mort, Omar Sy est en promo. Deux comédiens populaires, immensément familiers, se partagent les écrans. La télé rediffuse en boucle les scènes culte de Un éléphant ça trompe énormément. Et elle diffuse aussi intensément la bande-annonce de Knock, le nouveau film de Sy. ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Ceci est-il un acteur ?

Je tiens à saluer le retour de Rafik Djoumi et de ses chroniques passionnantes et dissonantes. Vous nous avez manqué, ...

Par LolranLenz
le 11/11/2011

Voyage dans les musiques de films, deuxième époque

Bon, sur le précédent forum, je n'ai pas répondu à la petite dizaine d'affirmations par lesquelles on (il) prétendait ...

Par Rafik Djoumi
le 14/02/2011

"Le cinéma n'a rien à voir avec la littérature"

Je serais très friand d'analyses de séquences hebdomadaires de Rafik. Pas la peine de faire long, ni d'avoir des invités. Un ...

Par Paul Calori
le 30/12/2010
Tous les forums >