une babu
enquête du par

Babu, "héros du métro" trop vite encensé ?

Il a été présenté comme un exemple de courage et de dévouement. Encensé par les médias et par le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand. Rainder Singh, dit "Babu", un Parisien d'origine indienne âgé de 33 ans, a été présenté comme ayant payé de sa vie son courage: il serait mort électrocuté, poussé par l'agresseur d'une femme qui se faisait voler son portable dans le métro. Cette version était du moins celle de la police des transports, dont le directeur a même parlé, dans une dépêche AFP, d'"acte citoyen", et "d'exemple de ce que doit être tout usager des transports public".Mais la belle histoire évolue vite. L'avocat du suspect accusé d'avoir poussé Babu a assuré que son client, Mohammed, ne faisait que se défendre. Et le parquet indique finalement que Babu aurait donné les premiers coups. Ce qui n'en fait pas pour autant un agresseur. Voulait-il réellement aider une jeune femme importunée ? Les versions diffèrent. Toujours est-il que les faits semblent avoir été enjolivés par la police, et repris tels quels par les médias, surtout Le Parisien, et les politiques.

C'est Le Parisien qui rapporte en premier l'histoire, sur son site internet, le 1er octobre. Avec un ton encenseur: "Son courage lui a été fatal. Un homme d’origine sri-lankaise, âgé de 27 ans, est mort jeudi soir dans le métro parisien après avoir volé au secours d’une jeune femme importunée par un voyageur. Engagé dans une bagarre avec l’agresseur sur le quai de la station Crimée (XIXe), le bon Samaritain est tombé sur les rails où il est décédé par électrocution. " On note le terme de "Bon samaritain".

Trois jours après, Le Parisien fait le portrait de Babu, "héros du métro", dans son édition papier, mis en ligne ici (et relayé par @si): "Il n’aura pas la médaille du Mérite. Pas de Légion d’honneur. Ni de rue à son nom.", peut-on lire. La même version des faits est présentée, cette fois-ci avec l'ajout des circonstances : il aurait réagi suite à un vol de téléphone portable.

 

Le lendemain, Babu fait la Une du journal, et deux pages lui sont consacrées. Le journal revient, de façon très détaillée, sur l'émotion populaire suscité par ce drame : "Les articles consacrés à Babu ont suscité des centaines de commentaires émus, partagés par des milliers d’autres internautes". L'article fait état d'un coup de fil du cabinet du ministre de la Culture, , à l’un des proches de Babu, pour lui faire part de son soutien. On apprend également que la Fondation RATP "s’est engagée à prendre en charge le transport" du corps, qui doit être rapatrié en...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Babu, "héros du métro" trop vite encensé ?

J'ai appris un truc ce matin : j'ignorais que le Frédo avait hérité du maroquin des transports ! Il est tout de même ministre...

Par charlie.lapared
le 08/10/2011
Tous les forums >