Facebook, Twitter, et autres réseaux sociaux, dominent désormais la circulation de l'information. Pour le meilleur et le pire.

Publié le 06/01/2008  Alimenté le 15/12/2017
Techcrunch et Blackberry
observatoire du par

Emeutes : la presse britannique accuse un "réseau social de l'ombre"

Une mobilisation Blackberry ?

Après les révoltes arabes et leurs mobilisations "made in Facebook/Twitter", voici les émeutes BlackBerry au Royaume Uni. Comme l'a noté Lefigaro.fr, plusieurs journaux anglais affirment que l'organisation des émeutiers du quartier de Tottenham à Londres (et d'autres grandes villes de Grande-Bretagne) a été facilitée par l'utilisation de smartphones BlackBerry et notamment de l'application BBM (BlackBerry Messenger). Celle-ci permet d'envoyer gratuitement des messages instantanés par le réseau Internet: la police ne peut pas les intercepter (à la différence des messages publics sur Facebook ou Twitter). Selon le Telegraph, le Guardian ou encore le site Techcrunch, ce smartphone aurait joué un rôle prépondérant dans les émeutes. La BBC est moins catégorique.

Depuis la mort d'un homme de 29 ans, Mark Duggan, abattu par la police à Londres jeudi 3 août dans des circonstances qui restent à éclaircir, la Grande-Bretagne connaît une série d'émeutes : parties du quartier de Tottenham à Londres, celles-ci s'étendent désormais à d'autres villes (Birmingham, Liverpool, entre autres).

Comment expliquer une telle propagation ? Pour Le Telegraph, "les gangs ont utilisé des BlackBerry pour organiser les émeutes". Et le quotidien d'affirmer que "le téléphone Blackberry, l'un des premiers appareils à offrir la messagerie mobile, était autrefois l'apanage des chefs d'entreprise et collaborateurs politiques, mais est devenu de plus en plus populaire auprès des membres de gangs urbains et des adolescents. Ceci est largement dû au service Blackberry Messenger - plus connu sous le nom de BBM - qui permet aux propriétaires de ces appareils de communiquer entre eux gratuitement et presque instantanément". Ces messages BBM se rapprochent à la fois du SMS et des logiciels de tchat puisque plusieurs personnes peuvent échanger des messages simultanément avec des listes de contacts.

Avantage du système : c'est gratuit, confidentiel et les messages sont privés, à la différence des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter.

Pour le site Techcrunch, spécialisé dans les nouvelles technologies, pas de doute : "Alors que Twitter et Facebook étaient devenus les lieux de rendez vous privilégiés pour...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Tron : comment se construit une indignation sur Twitter

chronique publié(e) le 15/12/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Parmi les journalistes de la presse nationale qui suivent le procès de Georges Tron et Brigitte Gruel, se trouve Marie Barbier, journaliste à L'Humanité. Elle a décidé de le live-tweeter. Exercice d'une redoutable efficacité, qui place le twittos au coeur de l'action, lui permettant de suivre ...

nouveau media

Filoche, Haziza, vrais faux morts de la guerre blanche

chronique publié(e) le 22/11/2017 chez les matinautes

Impossible de ne pas faire le rapprochement. Tous deux étaient installés depuis longtemps dans le paysage. Gérard Filoche au PS, Frédéric Haziza sur ses plateaux de La Chaine Parlementaire. Tous deux ont été sortis du jeu dans la journée d'hier. Filoche, exclu du PS par le bureau national, ...

vignette auditions russie

Ingérence russe dans la campagne US : Facebook, Twitter et Google face aux sénateurs

Enfin des exemples de publications sponsorisées par des comptes russes

observatoire publié(e) le 02/11/2017 par Juliette Gramaglia

Satan et Jésus faisant un bras de fer, Satan déclarant "si je gagne, Clinton gagne". On sait enfin à quoi ressemblent certaines des publications diffusées sur Facebook, Twitter et Google lors de la campagne présidentielle américaine par des comptes russes. Les trois géants américains ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

#DPDA : comment France 2 a sélectionné les tweets pendant l'émission de Taubira

C'est tout simplement ce que l'on appelle la "fabrique du consentement": - La sélection des twitts qui fait croire que tout ...

Par Lea Andersteen
le 06/09/2013

Propos racistes de policiers sur Facebook ? Enquête de l'IGPN

Propos difficiles et tristes à lire, mais pour penser un peu contre moi-même je me demande ce que je deviendrais à la place ...

Par Sylvain B.
le 22/07/2013

"Contourner la loi est facile. Mais ce n'est pas anodin"

Vraiment déçu par l'émission qui n'a pas abordé la vraie question de fond : pourquoi ? Quel intérêt ont un bloggeur et un...

Par LuckyLuke
le 20/04/2012
Tous les forums >