Amendements fortement inspirés par TF1, dénonciation du "retour à  l'ORTF" : l'examen à  l'Assemblée du projet de loi sur le "nouveau service public de la télévision" sera-t-il le "Vietnam parlementaire" promis par l'opposition ? Nous sommes sur le front.

Publié le 19/02/2008  Alimenté le 19/02/2008
Assemblée nationale de nuit - © Lansing - Fotolia.com
reportage du par

Loi audiovisuelle : notre "liveblogging" à l'Assemblée

Bataille d'obstruction, mode d'emploi

Après une pause jeudi, @rrêt sur images reprend le "liveblogging", et continue à suivre en direct le débat parlementaire sur "le nouveau service public de la télévision".

Nicolas Sarkozy a fixé au 5 janvier l'entrée en vigueur de sa réforme, mais les socialistes font tout pour retarder au maximum les débats. Gagneront-ils leur course de lenteur ?

Les chaînes privées seront-elles aussi chouchoutées qu'elles l'espèrent ?

Depuis la tribune de presse, et les couloirs de l'Assemblée, notre envoyé spécial tente de le savoir.
00h10 : Un plan B pour le gouvernement ? 23h30 : Mathus monte encore et toujours au créneau23h10 : La (brève) réponse d'Albanel
22h50 : Une entreprise unique... et combien de filiales ?22h02 : Article 2 voté !
19h55 : Pas de sous-titres pour l'AEF; les reporters des radios s'ennuient19h05 : Mamère d'accord avec un UMP18h35 : Pour l'Assemblée, l'audiovisuel extérieur est né18h15 : Oscar Wilde contre Pierre Sansot17h25 : L'audiovisuel extérieur: l'allemand contre le swahili16h15 : Vittorio de Filippis s'invite à l'Assemblée15h58 : roulements de tambour

 



A minuit passé de quelques minutes, @rrêt sur images plie bagages, sans doute pas très longtemps avant les députés eux-mêmes. Mais pour l'heure, un petit clin d'œil à l'appui, Mathus vient de demander une quatrième suspension de séance. Le président de séance n'apprécie pas, estimant que la salle a été "assez éclairée pour poursuivre les débats", mais ne peut rien faire

Après quatre jours de discussion, seuls trois articles sur cinquante-six ont été votés. Et une question monte petit à petit parmi les journalistes : comment va se débrouiller le gouvernement pour achever les débats, alors que le vote solennel de la loi est toujours officiellement prévu le mardi 9 décembre dans l'hémicycle ? Deux séances sont programmées mardi et mercredi, et trois séances jeudi. Pas sûr que cela suffise. Il est toujours possible de caser une ou deux séances supplémentaires lundi. Mais après ? Notons d'abord que les sénateurs ont prévu de démarrer les discussions le 15, laissant une petite marge à leurs collègues parlementaires.

Mais si le texte prend du retard, comment pourra-t-il être prêt pour le 5 janvier, date à laquelle Nicolas Sarkozy a programmé le début de la fin de la pub sur France Télévisions ? Après le Sénat, le texte devra passer en "commission mixte paritaire", où députés et sénateurs se mettent d'accord sur la rédaction finale, puis devant le Conseil constitutionnel. Et il semble improbable de voir plancher les sages après le 24 décembre...

Du coup, entre les...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Copé contre l'obstruction : enfin le film !

(mais il est décevant)

suivi publié(e) le 12/01/2009 par Dan Israel

Tout ça pour ça... Jean-François Copé l'avait promis, sur les plateaux ou dans la presse : les petites mains de son entourage s'activaient sur un montage assassin censé dénoncer l'"obstruction parlementaire" dont s'est rendue coupable l'opposition en multipliant les amendements lors du débat ...

ORTS

Scandale : l'opposition s'oppose !

chronique publié(e) le 19/12/2008 chez les matinautes

Idée lumineuse de Jean-François Copé, rapportée par Le Point: un bêtisier des interventions socialistes, au cours du "Vietnam parlementaire" du débat audiovisuel, dont nos reporters de guerre ont amplement couvert ici les premières batailles. L'oeuvre serait mise en ligne, pour bien ...

Brando parrain

Carolis et la proposition

...qui ne se refuse pas

chronique publié(e) le 15/12/2008 chez les matinautes

  La délicieuse invitation ! Par suite d'un fâcheux contretemps indépendant de la volonté de tout un chacun, Carolis est donc invité, gentiment, tendrement, éloquemment, à supprimer de lui-même la pub sur les chaînes qu'il préside, à compter du 5 janvier. Le gouvernement va lui ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Scandale : l'opposition s'oppose !

La pénible impression s'accentue tous les jours. L'hyperprésident se fâche de plus en plus car on s'oppose à ses ...

Par JREM
le 19/12/2008

Des spots "citoyens" à 20h30 sur France Télévisions : l'amendement qui plairait à TF1

Il y a dans tout çà quelque chose qui me sidère. Est-ce qu'un député irait s'immiscer dans les affaires d'EDF en lui ...

Par artman
le 26/11/2008

Des spots "citoyens" à 20h30 sur France Télévisions : l'amendement qui plairait à TF1

Le cauchemar, le prime time de l'année prochaine sur la télé publique. 20 heures 30 : ne fumez pas 20 heures 35 : ...

Par Yanne
le 25/11/2008
Tous les forums >