enquête du par

Deux journalistes au chevet de Fadela

L'un travaille à France 2, l'autre... y travaillait

Il y a quelques jours, le 17 janvier, Envoyé Spécial consacrait un portait à Fadela Amara.

Un reportage au long cours, équilibré, qui s'attache au parcours exceptionnel de la Secrétaire d'Etat à la politique de la Ville, sans cacher les couacs de sa politique ou les tensions avec Christine Boutin, sa ministre de tutelle.

Pour vous rafraîchir la mémoire, vous pouvez en voir un court extrait ici picto



Fadela Amara, vue par Envoyé Spécial

 


Après la diffusion, François Joly et Guilaine Chenu reçoivent en plateau l'auteur du sujet, Loïc de la Mornais. Elles insistent particulièrement pour souligner que c'est la première fois que Fadela Amara accepte d'être suivie aussi longtemps par des caméras, la première fois que son père s'exprime,  et qu'elle a ouvert toutes les portes.

picto



Fadela Amara a ouvert toutes les portes


Un élément précis aurait-il aidé l'ex-dirigeante de Ni Putes Ni Soumises à ouvrir sa porte à la télévision, et à France 2 en particulier ? C'est possible. Et cet élément pourrait se nommer Fanny Auverny...

Fanny Auverny est la conseillère chargée de la communication et de la presse auprès d'Amara. Elle est arrivée à ce poste fin juillet. Et avant ? Fanny Auverny était journaliste... à France 2, où elle travaillait depuis 1998, d'abord comme pigiste pendant quatre ans, puis au sein de la rédaction à temps plein.

On connaissait déjà les cas de Catherine Pégard et de Myriam Lévy. Depuis l'élection présidentielle, Fanny Auverny est donc la troisième...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Deux journalistes au chevet de Fadela

Vous démontrez une nouvelle fois la collusion entre sphère journalistique & sphère politique. En tout cas, vous vous ...

Par Talasrum
le 28/01/2008
Tous les forums >